×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Maroc Telecom : BMCE Capital reste à “Conserver” et remonte son cours cible

Jeudi 05 Septembre 2019 - PAR bourse news

BMCE Capital Research maintient sa recommandation de “Conserver” Maroc Telecom dans les portefeuilles et valorise désormais l'action à 149 DH, contre 143 DH auparavant.

 

Les analystes de BMCE Capital s'interrogent, dans une note datée du 4 septembre, sur la soutenabilité du redressement des marges de l'opérateur historique qu'ils valorisent à 149 DH, contre 143 DH auparavant. Ceci fait ressortir des P/E cibles de 21,3 en 2019 et 20,9 en 2020.

Des marges en redressement au premier semestre

Le Groupe télécoms affiche des marges d’EBE en net redressement grâce notamment à : La hausse de 1,4% de l’activité au Maroc (dont +2,6% sur le segment Mobile), la baisse de 4% des revenus en Afrique, où les marges sont faibles comparativement à celles du Maroc et l’entrée en vigueur de la norme IFRS 16, induisant l’amélioration de l’EBITDA, du fait de la réaffectation des charges locatives.

Le groupe doit encore relever le défi de la transformation de ses relais de croissance dont notamment la Data, le développement de nouvelles niches et le paiement mobile. Les analystes estiment que IAM devrait s’atteler à trouver un nouveau modèle économique adapté pour mieux tirer profit de la technologie 5G qu'ils qualifient de “fortement capitalistique”.

 

Des perspectives légèrement impactées par l’application de l’IFRS 16

Quoiqu’inchangées pour le management en terme de prévisions et sur la base des évolutions récentes du marché et dans la mesure où aucun nouvel événement exceptionnel majeur ne viendrait perturber l’activité du Groupe (impact de l’intégration de TIGO TCHAD au S2 2019 supposé faible), MAROC TELECOM maintient ses prévisions pour l’année 2019, à périmètre et change constants et hors impact IFRS 16 avec un CA et un EBE stables ainsi qu’un CAPEX d’environ 15% du CA (hors fréquences et licences). Les analystes préfèrent eux revoir à la hausse leurs prévisions au vue de l'entrée en vigueur de l'IFRS 16. A partir de 2020, l’impact de cette norme serait normatif.

Ainsi, selon leurs anticipations, le RNPG 2019 devrait atteindre 6,14 Mds de dirhams après 6 Mds de dirhams en 2018. Le RNPG prévisionnel a été rehaussé par rapport à la dernière prévision. Idem pour 2020 où ils l'attendent à 6,25 Mds de dirhams, soit un ajustement à la hausse de 4,5% de la précédente prévision.

 

 

IAM
Partage RéSEAUX SOCIAUX