×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Bourse de Casablanca : Pourquoi les ETF ne sont pas pour demain

Mercredi 11 Septembre 2019 - PAR bourse news

Des ETF à la Bourse de Casablanca ? Pas si vite.




Le nouveau réglement de la Bourse de Casablanca donne la capacité technique aux équipes de la société gestionnaire de dédier un compartiment du marché principal à la cotation de Fonds comme les OPCI et les ETF.

Ce nouveau règlement permet en effet à la Bourse de créer 5 compartiments sur le marché principal dont un, le C, réservé au listing des fonds. Mais en pratique, la cotation de fonds d'OPCVM, communément appelés ETF's, nécessite d'abord l'aboutissement de la grande réforme des OPCVM, soit la promulgation de la loi sur les OPCVM.  

Réforme chronophage

Auprès de la Direction du Trésor, l'on insiste sur le caractère global de cette loi sur les OPCVM dont l'objectif est de moderniser la gestion collective, un secteur systémique qui gère plus de 450 Mds de dirhams d'actifs. C'est cette nouvelle loi qui doit fixer, entre autres, les modalités de cotation des OPCVM et donc la possibilité de créer des ETF's. Difficile cela dit d'avoir une idée précise sur l'agenda de cette réforme qui est dans le circuit depuis plusieurs années déjà. Une lenteur que les autorités justifient par la recherche de consensus auprès des différentes parties prenantes dont les régulateurs et les sociétés de gestion notamment.

Les ETF's répondent au besoin des investisseurs d'avoir accès à un portefeuille diversifié, placé sur une thématique donnée ou sur la totalité d'un indice boursier, à des prix compétitifs en privilégiant une gestion passive pour éviter les stratégies de Stock-picking réputées plus risquées. A travers le monde, la collecte nette réalisée par ces fonds depuis la crise de 2008 démontre leur intérêt.

 

Bourse de Casablanca
Partage RéSEAUX SOCIAUX