×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Wall Street prudente, la tech monte aux dépens des financières

Lundi 10 Juillet 2017 - PAR

Wall Street a ouvert sans grand changement lundi, dans un contexte de marché toujours marqué par une rotation sectorielle du secteur financier vers les valeurs de la technologie.

La prudence domine par ailleurs avant l'audition très attendue cette semaine de la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, devant le Congrès américain et le début des publications de résultats d'entreprises pour le deuxième trimestre.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 19,97 points (-0,09%), à 21.394,37 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, grapille 0,03% à 2.425,97 points et le Nasdaq Composite, à plus forte composante technologique, prend 0,21% à 6.165,861 points.

Aux valeurs, Intel (-1,6%) accuse le plus fort repli du Dow Jones, pénalisé par la dégradation du conseil de Jefferies à "sous-performance" contre "conserver".

Hormis cette exception, les géants de la technologie continuent de profiter d'arbitrages en leur faveur aux dépens des financières (-0,29%). Amazon gagne 1,05%, Alphabet, la maison-mère de Google, prend 0,73% et Microsoft avance de 0,7%.

De son côté, Abercrombie & Fitch chute de 16,11%, alors que le groupe de prêt-à-porter a indiqué avoir mis fin à ses discussions concernant un éventuel rachat. ClubCorp, l'un des principaux exploitants de parcours de golf et country clubs aux Etats-Unis, s'envole de 30,15% à 17,05 dollars après son rachat par le fonds Apollo Global Management. Ce dernier va débourser 1,1 milliard de dollars ou 17,12 dollars par action, soit une prime de 30,7% par rapport au cours de clôture de vendredi.

Le secteur énergétique (+0,14%) évolue en légère hausse, alors que les cours du pétrolelimitent leur repli en dépit du raffermissement du dollar.

Le billet vert a regagné du terrain après la publication, vendredi, d'un chiffre de créations d'emplois supérieur aux attentes aux Etats-Unis en juin, ce qui pourrait conforter la Fed dans sa volonté de réaliser une troisième hausse de taux cette année malgré une inflation faible.

Les opérateurs de marché espèrent plus de précisions sur le rythme du resserrement monétaire opéré par la banque centrale américaine lors des discours de Janet Yellen, prévus mercredi et jeudi, devant les commissions des services financiers de la Chambre des représentants et du Sénat.

Ils surveilleront aussi la réunion, mercredi, de la Banque du Canada, qui pourrait décider à cette occasion de relever ses taux pour la première fois en près de sept ans. Une telle décision pourrait donner le coup d'envoi d'un resserrement monétaire plus vaste, notamment en Europe.

Malgré la tendance mitigée à Wall Street, les places boursières européennes parviennent à conserver leurs gains lundi, après un net mouvement de consolidation depuis la mi-juin.

Wall Street
Partage RéSEAUX SOCIAUX