×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Wall Street chute encore, Dow et S&P passent dans le rouge en 2018

Jeudi 25 Octobre 2018 - PAR bourse news

 Le Dow cède 2,41%, le S&P-500 3,08%, le Nasdaq 4,43%

* Dow et S&P passent dans le rouge en 2018

* AT&T et les semi-conducteurs plombent la tendance

* Boeing (+1,13%) parmi les rares hausses après son T3

* Les industriels voient leurs coûts monter à cause des tarifs-Fed


24 octobre (Reuters) - La Bourse de New York a fini en forte baisse mercredi, dans un marché inquiet pour l'évolution des bénéfices des entreprises après plusieurs avertissements, d'autant que la Réserve fédérale a mis en garde contre l'impact des tarifs douaniers.

L'indice Dow Jones a perdu 608,01 points, soit 2,41%, à 24.583,42 points et le S&P-500, plus large, a chuté de 84,59 points (3,09%) à 2.656,10.

Le Nasdaq Composite a lâché 329,14 points, soit 4,43%, à 7.108,40 - sa plus forte baisse en pourcentage depuis le 18 août 2011.

Le S&P, indice de référence des marchés américains, en est à sa sixième séance consécutive de baisse et a reculé sur 14 des 18 séances depuis le début de ce mois d'octobre.

Avec ce nouveau recul, le S&P comme le Dow effacent leurs gains de l'année et affichent désormais des baisses de respectivement 0,65% et 0,55% depuis le 1er janvier.

Le Nasdaq reste en territoire positif sur l'année mais a perdu plus de 12% depuis son record du 29 août, ce qui correspond à une situation de correction.

Après les prévisions décevantes livrées la veille par les poids lourds industriels Caterpillar et 3M, des résultats inférieurs aux attentes de l'opérateur télécoms AT&T et plusieurs avertissements de fabricants de semi-conducteurs sur la demande ont alimenté les inquiétudes sur la croissance des bénéfices après le coup de pouce apporté cette année par les baisses d'impôts aux Etats-Unis.

"Il y a beaucoup d'interrogations. Les résultats étaient essentiels pour maintenir l'orientation haussière du marché et ils ne sont plus aussi robustes qu'au premier semestre", explique Bryan Reilly, directeur général chez Private Wealth Management. "Il y a beaucoup d'inquiétudes autour des tarifs douaniers et les entreprises s'attendent à les voir augmenter encore. Si cela continue, gare aux conséquences car nous sommes à des plus hauts."

Le Livre beige de la Réserve fédérale, publié à deux heures de la clôture, a confirmé ces craintes en signalant que de nombreux industriels ont dû augmenter leurs prix en réponse à une hausse de leurs coûts d'approvisionnement attribuée aux tarifs douaniers.

En 32 pages, les tarifs douaniers sont cités 51 fois dans le rapport, contre 42 fois dans la précédente livraison de septembre, et ils ont fait l'objet de 186 mentions au total dans le Livre beige depuis l'investiture du président Donald Trump en janvier 2017, contre seulement deux mentions sous son prédécesseur.

Le marché a accentué ses pertes après la parution du Livre beige, qui paraît huit fois par an et sert de document de travail de la Fed avant ses réunions de politique monétaire.

Les bénéfices des entreprises du S&P-500 au troisième trimestre sont désormais estimés en hausse de 22,4% mais le consensus pour le quatrième trimestre a diminué à +19,5% au lieu de +20% il y a 10 jours, selon les données de Refinitiv.

Les volumes se sont étoffés avec 9,6 milliards de titres qui ont changé de mains contre une moyenne de huit milliards sur les 20 dernières séances.

L'indice Cboe de la volatilité a fini en hausse de 4,52 points à 25,23, sa clôture la plus élevée depuis le 12 février après la dernière correction subie par le marché.

Le "Vix du Nasdaq" a pris 4,99 points à 30,25, au plus haut depuis le 8 février.

"Cela ressemble un peu plus à de la panique car les dégagements n'ont pas cessé", contrairement à mardi quand le marché a tenté de rebondir l'après-midi, note Chris Zaccarelli, chez Independent Advisor Alliance à Charlotte (Caroline du Nord).
 

Wall Street
Partage RéSEAUX SOCIAUX