×

Inscrivez-vous à notre newsletter


L'homme d’affaires Michael Bloomberg promet 64 millions de dollars pour la promotion des énergies propres

Jeudi 12 Octobre 2017 - PAR

Le milliardaire américain, Michael Bloomberg, connu pour son engagement pour la lutte contre le changement climatique, a promis de verser près de 64 millions de dollars en faveur de la lutte contre l'exploitation et l'usage du charbon dans la production d'électricité.

Une partie des fonds (30 millions de dollars) sera attribuée au Sierra Club, la plus grande ONG américaine de protection de l’environnement, pour financer sa compagne "Beyond the coal" (Au-delà du charbon), menée depuis 2011 sur les méfaits de cette énergie fossile la plus émettrice de gaz à effet de serre. 

"La guerre au charbon est un combat pour la santé de l'Amérique, pour notre économie et notre environnement, et pour affirmer notre place concurrentielle dans le monde. Et c'est un combat que nous allons gagner", a indiqué M. Bloomberg lors d'une rencontre à Washington. Depuis le lancement de la compagne du groupe Sierra Club, près de 259 centrales à charbon ont été fermées ou se sont engagées à le faire à travers les Etats-Unis, selon les chiffres de l’ONG US, qui affirme que la fermeture des ces usines a permis de faire baisser le nombre des décès liés à la pollution du charbon de 42 pc.

L'annonce de l’ancien maire de New York, devenu envoyé spécial de l’ONU sur le climat, intervient au lendemain de la décision de l’Agence américaine de protection de l’Environnement (EPA) de lancer le processus d’abrogation d’une mesure pro-environnementale phare de l’administration Obama sur le climat, qui impose aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2 dans le cadre du Plan fédéral pour une énergie propre (Clean Power Act).

L’initiative de l'EPA fait partie du processus de détricotage, lancé en mars dernier par le président Donald Trump, des mesures de lutte contre le réchauffement climatique mises en place par son prédécesseur.

Le président Trump avait qualifié lors de la campagne électorale le changement climatique de "canular" et avait promis de retirer le pays de l’accord de Paris sur le climat et de même supprimer l’EPA. 

Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autre articles en relation