×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Soudan : Le président déchu Omar El Béchir jugé pour corruption

Lundi 19 Aout 2019 - PAR bourse news

L’ex président soudanais Omar El Béchir, destitué par l’armée en avril dernier après 30 ans au pouvoir, comparaît lundi devant un tribunal de la capitale Khartoum pour être jugé, un procès qui pourra aboutir à sa condamnation, rapportent les médias locaux.

M. El Béchir s’est présenté pour la première audience du procès, escorté par un imposant convoi militaire, précise-t-on de même source. 

Destitué le 11 avril dernier suite à un mouvement de protestation qui grondait depuis décembre 2018, il devra répondre d'accusations de "possession de devises étrangères", "corruption" et d’”obtention de cadeaux illégalement".


Omar El Béchir, 75 ans, pourrait également faire face à des accusations d'incitation et de participation au meurtre de manifestants sous la pression des militants pro-démocratie et des victimes de violations systématiques des droits de l'Homme sous son règne.
 


Lire aussi : Soudan: Le Conseil militaire et le mouvement de contestation signent l'accord de transition



Le procès intervient au moment où le Conseil militaire à la tête du Soudan et les leaders de la contestation, viennent de signer, samedi à Khartoum, une "Déclaration constitutionnelle" finalisant un accord historique qui ouvre la voie à un transfert du pouvoir aux civils. 

L'accord a été paraphé par Mohammed Hamdan Daglo, numéro deux du Conseil militaire, et Ahmed Rabie, représentant de l'Alliance pour la Liberté et le Changement, le mouvement qui mène la contestation populaire, en présence de chefs d’États, de Premiers ministres et de personnalités éminentes de plusieurs pays. 

Les documents définissent les 39 mois de transition à venir. Le Conseil souverain qui doit mener la transition sera composé de 11 membres, dont six civils et cinq militaires, et un gouvernement sera formé le 28 août. 

 

Afrique
Partage RéSEAUX SOCIAUX