×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 9 juillet 2019

Mardi 09 Juillet 2019 - PAR

" "

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :

Le Matin :

• L'opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) "s'inscrit parfaitement dans la vision de SM le Roi Mohammed VI pour une Afrique intégrée et prospère", a indiqué, dimanche à Niamey, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Nasser Bourita. "Selon la vision de SM le Roi Mohammed VI, la création de la ZLECAF, loin d’être une fin en soi, marque le début d’un dessein collectif plus vaste. Elle est l’expression d’un nouveau modèle de co-développement en Afrique, d’un modèle inclusif, solidaire et efficient, au service du citoyen africain", a ajouté Bourita dans une déclaration en marge du 12ème Sommet extraordinaire de l’Union africaine auquel il représente SM le Roi.

• Le Maroc prend part, les 10 et 11 juillet à Paris, au premier Sommet Pact for Impact, une Alliance mondiale inédite autour de l’Économie Sociale et Solidaire et l’Économie Inclusive. Organisé au musée du quai Branly, sous le Haut patronage du Président Français, Emmanuel Macron, le Pact for Impact Summit se fixe pour objectif de rassembler les parties prenantes dans une Alliance mondiale pour l’économie sociale et inclusive, en vue d’établir "une feuille de route ambitieuse et détaillée pouvant être utilisée par diverses parties prenantes pour des actions concrètes" dans le domaine de l’Économie Sociale et Solidaire et l’Économie Inclusive.

Aujourd’hui le Maroc :

• 135.653 réclamations ont été reçues jusqu'à ce jour sur le portail national de réclamations en ligne Chikaya.ma. Selon les statistiques dévoilées sur la plate-forme, 7.232 plaintes ont été déposées rien qu'au mois de juin 2019 dans les 112 administrations concernées. Durant la première semaine du mois de juillet, 2.213 requêtes ont été enregistrées sur le portail des réclamations en ligne lancé l'année précédente. A ce jour, 10.278 réclamations sont rouvertes. Ainsi 67,46% des demandes ont reçu un retour positif et 76,37% ont été traitées. 

• Plus de 22 familles de produits du terroir et d'artisanat marocain seront exposées à partir de ce mercredi à El Jadida. La province relevant de la région de Casablanca-Settat accueille à partir de ce mercredi et jusqu'au 13 juillet le Salon régional des produits du terroir. Une manifestation qui répond pleinement à l'objectif de la valorisation et de la promotion des produits du terroir au niveau régional, tel qu'il est dicté par le Plan Maroc Vert. "Cet événement ouvre de nouvelles perspectives devant le secteur et appuiera les efforts déployés par le ministère de tutelle, les institutions, les professionnels, les organisations professionnelles et le privé pour mettre en relief les efforts et les initiatives entrepris dans le cadre du Plan Maroc vert pour le développement des produits du terroir au niveau aussi bien provincial que régional et national", relève-t-on de la direction régionale de l’agriculture de Casablanca-Settat.
L'Economiste :

• Le certificat négatif n'est valable que 90 jours contre 360 auparavant. Ce changement a pris effet à partir du lundi 8 juillet. Ce document constitue le premier acte nécessaire à la création d'une entreprise. Une fois le délai de trois mois dépassé, le nom, la raison de commerce et la dénomination commerciale ne peuvent être inscrits au registre de commerce. Cette modification n'est pas isolée, elle fait partie d'une refonte globale qui vise l'amélioration et la simplification des procédures relatives à la création d'entreprise. Les formulaires relatifs aux demandes subissent également un lifting. Seuls deux noms (contre cinq auparavant) peuvent être proposés et feront l’objet d’un examen selon l’ordre de préférence.

• Après la présentation de la réforme du Dahir des obligations et contrats (DOC) en mai dernier, les membres de la Commission de la justice et de la législation de la Chambre des représentants se réunissent aujourd'hui pour démarrer l'examen des dispositions de ce projet de loi. Il s'agit d'un texte stratégique, qui s'inscrit dans le cadre du nouveau dispositif de lutte contre la spoliation foncière. Cette réforme cherche à barrer la route aux tentatives de spoliation des biens immobiliers, notamment en misant sur l'encadrement de certains actes juridiques. L'objectif est de renforcer la sécurité juridique des contrats et la protection du droit de propriété.

Libération :

• Les participants à un séminaire sur l’indépendance de la profession d’avocat ont plaidé, à la fin de leurs travaux à Casablanca, pour la préservation et le renforcement de l’indépendance des "robes noires" par l’adoption d’une approche participative, qui prend en considération les volets juridique et fonctionnel. La réalisation de cet objectif ne peut se concrétiser que par l’adhésion collective à ce combat quotidien et à toutes les initiatives allant dans ce sens, ont-ils noté. Au niveau juridique, les participants ont recommandé de conserver et fructifier les acquis contenus dans les statuts de la profession dans le cas de toute révision de ces textes, particulièrement l'axe relatif à l’immunité de la défense au moment de l’exercice de sa profession, tout en œuvrant à les enrichir par de nouvelles propositions permettant de franchir un palier supplémentaire en termes d’indépendance.

• La Fédération des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (FIMME) organise, le 11 juillet à Casablanca, une rencontre ouverte à tous les acteurs du secteur sous le thème "IMME au Maroc : Performance économique entre challenges et opportunités". Cet évènement, qui s'inscrit dans le cadre des missions de la FIMME visant à promouvoir le secteur de la métallurgie au Maroc, sera l’occasion pour "mener une réflexion collective sur les opportunités possibles et les contraintes de compétitivité qui alertent le présent et le futur des activités du secteur des IMME", indique un communiqué de la Fédération. Cette rencontre sera également une plateforme d’échange et de discussion entre industriels du secteur sur les opportunités de développement et de partenariats pouvant être saisies en faveur de la création de valeur et de l’emploi.

L'Opinion :

• Le 1er Forum africain des ports, tenu les 4 et 5 juillet à Tanger avec la participation de dizaines d’experts et d’institutionnels nationaux et internationaux, a été couronné par la création d’une Task Force au service de la compétitivité portuaire du continent africain. Un communiqué du complexe portuaire indique qu’à l’initiative de Tanger Med "une task force dotée d’une plateforme digitale a été créée (qui) permettra le partage des expériences entre les autorités portuaires mais aussi de mettre en place une coordination stratégique autour de problématiques d’intérêt commun tels que l’intégration logistique entre les ports et les corridors terrestres, la mise à niveau des autorités portuaires, l’émergence de ports de nouvelle génération en Afrique…". Disposant d'une capacité totale de 9 millions de conteneurs et connecté à 186 ports mondiaux dans 77 Pays, Tanger Med est "dorénavant le Hub de référence en méditerranée au service de la compétitivité des corridors logistiques Africains", souligne la même sour.

• Mohamed Laâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a annoncé le lancement d'un nouveau projet pour le renforcement du site archéologique de Lixus, étalé sur la période 2019-2021 et d'un coût global de 15 millions de dirhams. Le projet de renforcement du site archéologique de Lixus comprend les travaux d'entretien et de restauration pour une enveloppe budgétaire de 6.750.000 de dirhams, d'aménagement et d'équipement (4.600.000 de dirhams), de recherches archéologiques et formation de 2.220.000 de dirhams, ainsi que de promotion pour un montant de 1.050.000 de dirhams, a indiqué le ministre à l'occasion d'une visite au site archéologique de la fédération marocaine des éditeurs de journaux cité par un communiqué du ministère de la Culture et de la Communication - département Culture-. 



Al Bayane :

• C'est un message de fierté, d’optimisme et d’aspiration que les leaders africains ont lancé, à Niamey, à l’ouverture du 12ème Sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA), exclusivement consacré au lancement officiel de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Tour à tour, les chefs d’Etat et de gouvernement africains se sont félicités de la genèse, de la portée et des retombées de cette Zone qui fera de l’Afrique un méga-marché de plus d’un milliard de personnes avec un produit intérieur brut (PIB) cumulé d’environ 3.5 milliards USD. Donnant le ton, le président de la commission de l’UA Moussa Faki Mahamat a salué un accord "historique" qui inspire fierté et qui devrait métamorphoser l’économie continentale en dopant de manière exponentielle les flux commerciaux interafricains. 

• Le ministre de l'Aménagement du territoire, de l'urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fehri, a mis en avant à Montréal les opportunités d'investissement dans le domaine de l’immobilier au Maroc, un secteur qui "affiche aujourd’hui une dynamique positive". L’évolution de la demande en logements avec une prévision de 2 millions en 2025 contre 1.8 million en 2018, la disponibilité de supports fonciers adaptés, le recentrage du rôle de l’Etat en tant qu’accompagnateur de l’investissement et la modernisation des procédures d’instruction entre autres, sont des facteurs permettant de projeter une vision encourageante pour l’investissement immobilier, a affirmé Fassi Fehri lors d’une conférence sur "les opportunités d’investissement au Maroc" organisée au centre culturel Dar Al-Maghrib, en marge du Salon "Al-Omrane Expo, Marocains du Monde". 

Al Ahdat Al Maghribia :

• L'adhésion du Maroc à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) ne saurait être interprétée comme une reconnaissance d’une situation, d’un fait ou d’une entité qui menace son intégrité territoriale et son unité nationale, a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita. "Le Maroc a adhéré de manière forte à l’exercice d’établissement de la ZLECA mais sa signature et sa ratification de cet accord ne sauraient être interprétées comme une reconnaissance d’une situation, d’un fait ou d’une entité qui ne reconnait pas et qui menace son intégrité territoriale et son unité nationale", a déclaré Bourita à la presse au terme du 12ème Sommet extraordinaire de l’Union africaine auquel il a représenté SM le Roi Mohammed VI. "Le Maroc agit selon une doctrine et des principes clairs lorsqu’il s’agit de faire la différence entre l’appartenance à une organisation et la reconnaissance des entités qui pourraient en faire partie mais que le Maroc ne reconnait pas", a-t-il ajouté.

• Bonne performance des recettes fiscales de la Direction Générale des Impôts (DGI) à fin juin 2019. Selon les derniers chiffres de la DGI, les recettes brutes se sont établies à 85,3 milliards de DH, en hausse de 5,9% ou de 4,7 milliards de DH par rapport à fin juin 2018. Pour ce qui est des remboursements de crédits de TVA, ils ont enregistré une hausse atteignant ainsi 6 milliards de DH. Réinjectée dans l’économie, cette somme ne manquera pas de soulager la trésorerie des entreprises. Concernant les recettes de l’IS, elles ont augmenté de 5,7% pour s’établir à 28,9 milliards. L’IR a rapporté quant à lui 24,2 milliards de DH. La TVA a enregistré une hausse de 8,5% soit des recettes de 20,3 milliards.

Akhbar Al Yaoum :

• Alors que les concessionnaires s’attendaient à réaliser une croissance de 5% en 2019, les ventes de voitures neuves ont chuté de 13,7% durant la première moitié de 2019. En effet, l’arrêt de la formule de crédit à 0% par plusieurs concessionnaires a freiné la demande et donc les ventes de véhicules. Un peu plus de 72.500 voitures de tourisme ont été vendues au cours des six premiers mois de 2019, contre 84.000 à la même période de l’année dernière, selon les dernières statistiques de l'Association des importateurs de véhicules au Maroc. A fin juin 2018, le marché affichait une croissance de 7,4%. Par ailleurs, les concessionnaires ont légèrement compensé cette chute des ventes de voitures privées par la bonne performance du segment des véhicules utilitaires légers : +22,5%, à 8.225 unités.

• La première édition de la Master Class des administrations fiscales africaines a permis de pousser la réflexion sur l'avenir des métiers fiscaux ainsi que sur les problématiques qui se présentent au niveau de la conformité fiscale à l’échelle internationale, a indiqué Omar Faraj, directeur général de la DGI. Le système fiscal du Maroc constitue un modèle pour plusieurs pays, a-t-il relevé, soulignant l’intérêt du partage d'expériences en matière de fiscalité au niveau du continent, puisqu'une "doctrine africaine en la matière ne fera que renforcer notre position et nous rendre plus forts". Cette Master Class fait partie des efforts de Forum sur l’administration fiscale africaine (ATAF) afin de promouvoir des relations plus étroites entre les administrations fiscales du continent tout en renforçant leurs capacités par le dialogue et l’engagement entre pairs. 

Al Alam :

• Les services du district de sûreté du port Tanger-Med ont procédé, en coordination avec les services de douane, à la mise en échec d'une tentative de trafic d'une cargaison record de 27,3 tonnes de chira saisie à bord de trois camions de transport international de marchandises immatriculés au Maroc. L'opération de contrôle des trois véhicules, qui s'apprêtaient à quitter le Maroc par voie maritime vers l'Europe et qui étaient supposés transporter une cargaison d'équipements industriels, a permis la saisie de la quantité de drogue répartie sur 16 conteneurs dans les remorques des trois camions, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que l'opération a permis l'interpellation de trois chauffeurs et trois assistants, tous de nationalité marocaine et âgés entre 31 et 50 ans.

• Le conseil d'administration de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a appuyé la décision de l'Office relative à la suspension de l'inspection vétérinaire dans les abattoirs qui ne disposent pas des conditions nécessaires de la sécurité sanitaire, les membres du conseil exprimant leur soutien total à l'Office pour appréhender fermement ce chantier, indique un communiqué de l'Office publié à l’issue du conseil d'administration, tenu sous la présidence du ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

Bayane Al Yaoum :

• Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, a appelé à Laâyoune, à l'émergence d'"une nouvelle génération" de recherches académiques sur les divers modes et formes de migrations. "Il importe de mobiliser toutes les compétences pour lancer une nouvelle génération de recherches et d'études académiques et scientifiques sur cette question", a souligné El Khalfi, lors de l’ouverture de la quatrième édition du Forum international "Entre deux rives", placée sous le signe ''Migrations : causes et impacts''. A cet égard, il a mis en avant l’importance de cet effort, compte tenu des grandes mutations que connaît ce phénomène et ses rapports avec les problématiques ayant trait aux droits de l’Homme et au développement".

• Les superficies brûlées par les incendies de forêts au niveau national ont accusé un recul "significatif" du 1er janvier au 3 juillet 2019, une période durant laquelle quelque 127 incendies ont éclaté, touchant 201 ha, soit une baisse de 60% en comparaison avec la moyenne des dix dernières années durant la même période, a indiqué le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLD). La région qui a connu la plus grande superficie incendiée est Rabat-Salé-Zair (Rabat-Salé et Khémisset), avec 11 départs de feu et une superficie parcourue de 70 ha, suivie par la région du Nord-Ouest (Kénitra et Sidi Slimane), avec 31 départs de feu et 54 ha parcourus par les feux, précise le HCEFLD dans un communiqué, notant que 70% de cette superficie est constituée essentiellement d'essences secondaires et de formations herbacées.

Al Massae :

• Le ministère de l'Education nationale envisage d'annuler le système des filières au baccalauréat et de revenir à l'ancien système. Selon des informations recueillies par le journal, le ministère est en train de revoir et de mettre les dernières touches avant de prendre la décision finale qui permettra aux étudiants du baccalauréat de se libérer du fardeau du système des filières adopté sous prétexte d'élargir l'offre éducative et de renforcer leurs chances d'intégrer le tissu économique et professionnel. 

• Une brigade de la Gendarmerie royale et des éléments de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) ont saisi 6 tonnes de pommes de terre, 250 kg de frites et 15 kg de bisulfite, dans une usine clandestine pour la production de frites à Mohammedia. Plusieurs restaurants qui avaient acheté des pommes de terre impropres à la consommation ont été perquisitionnés. Le propriétaire de l’usine utilisait le bisulfite pour préserver la couleur des pommes de terre malgré leur état de putréfaction. 

Al Ittihad Al Ichtiraki : • Le comité exécutif du Centre africain de formation et de recherche administratives pour le développement (CAFRAD) s'est réuni, lundi à Fès, en présence de nombreuses délégations africaines. Présidée par le ministre délégué chargé de la réforme de l’administration et de la fonction publique et président du Conseil d’administration du Centre, Mohamed Ben Abdelkader, cette réunion a porté sur l’examen de plusieurs points, dont l’adoption de l’ordre du jour, l’examen du budget de la période juillet 2018-mai 2019 et du budget prévisionnel de l’exercice juillet 2019-juin 2020, ainsi que la présélection des candidatures du Prix panafricain de service public 2019 (PPSP). Ben Abdelkader a noté, à cette occasion, que la présente réunion a pour objet de préparer les travaux de la 57-ème session du Conseil d’administration, conformément à l’article 8 de la Convention relative à l’établissement du CAFRAD.

• L’Ordre national des experts-comptables du ministère de l'Économie et des Finances a organisé un colloque national dans la ville de Dakhla sous le thème "lecture dans les recommandations des 3ème assises nationales sur la fiscalité". Lors de cette manifestation animée par des chercheurs, des cadres de la Trésorerie générale du Royaume et de la Direction générale des impôts, les intervenants ont souligné l'importance de ces recommandations qui peuvent fournir une "vision claire du développement au Maroc et constituer une passerelle vers une réforme fiscale dans le cadre d'une politique sociale et économique intégrée".

Rissala Al Oumma :

• Les autorités marocaines ont avorté quelque 40.300 tentatives d'émigration irrégulière depuis janvier dernier jusqu'à présent, a indiqué le Wali, directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère de l'Intérieur, Khalid Zerouali. Ce chiffre représente une hausse de 25% par rapport à la même période de 2018, a précisé Zerouali dans une interview au journal espagnol El Pais, publiée lundi. "Notre contrôle des frontières a contribué à atténuer la pression migratoire, mais nous devons continuer à œuvrer pour renforcer ce dispositif", a affirmé le responsable marocain au quotidien ibérique.

• Les hôtels et clubs touristiques classés d'Agadir ont totalisé 1.935.868 nuitées touristiques durant les cinq premiers mois de 2019, selon les données du Conseil régional du tourisme d’Agadir Souss-Massa. Ce chiffre est en hausse de 3,61 pc par rapport à la même période de l’année dernière, qui avait enregistré 1.868.508 nuitées, relève la même source, notant que les touristes français arrivent en tête avec 497.367 nuitées à fin mai 2019, en hausse de 10,45 pc par rapport à la même période de l’année dernière. Les touristes allemands arrivent en deuxième position avec 366.574 nuitées en progression de 3,7 pc par rapport aux cinq premiers mois de 2018, suivis des Anglais qui ont totalisé 304.535 nuitées (+23,93 pc) et des touristes nationaux avec 289.674 nuitées (+11,37 pc).

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX