×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 28 novembre 2019

Jeudi 28 Novembre 2019 - PAR bourse news

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi :

Le Matin :

• Le Secrétaire d'Etat américain Michael Pompeo a annoncé à Washington, qu'il se rendra début décembre au Maroc, "l'un des partenaires les plus forts" des Etats-Unis dans la région. "Je suis impatient de passer en revue le partenariat solide de nos pays en matière d'économie et de sécurité et de discuter de futurs domaines de coopération", a déclaré Pompeo lors d'un point de presse. Il a indiqué que sa visite au Maroc interviendra après le prochain Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'OTAN, prévu les 3 et 4 décembre à Londres, auquel il prendra part au côté du président Donald Trump.

• Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, a eu un entretien téléphonique avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, au cours duquel les deux parties ont évoqué les relations bilatérales. Lors de cet entretien, la Russie a réaffirmé sa disposition à approfondir le dialogue politique avec le Maroc pour le règlement de la question du Sahara marocain et sur des questions clés à caractère international et régional, indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères. Les deux ministres ont, par ailleurs, évoqué les mesures de nature à développer les relations bilatérales ainsi que la tenue à Moscou de la prochaine Commission mixte intergouvernementale, ajoute le communiqué.

L’Economiste :

• La campagne de libération du domaine public bat son plein à Casablanca. Une vingtaine de cafés en ont fait les frais à Hay Hassani mardi dernier. Des dizaines d'autres sont dans le collimateur de la police administrative, opérationnelle depuis quelques mois. Plus de 200 cafés, restaurants ou magasins feront l'objet de cette campagne de démolition des terrasses non conformes dans les semaines à venir. Après avoir mené une campagne de sensibilisation, des avertissements ont été adressés aux contrevenants, en leur accordant un délai de 15 jours afin de régulariser leur situation. Au total, plus de 10.000 établissements seront visés dans les semaines et les mois à venir.

• Entre 2010 et 2018, le niveau des investissements dans le secteur ferroviaire a atteint 47 milliards de DH. Ce qui a «pesé sur la situation financière de l'ONCF», a souligné Zouhair Chorfi, secrétaire général du ministre de l'Economie, des finances et de la Réforme de l'administration. « Aujourd'hui, un nouveau contrat-programme entre l’ONCF et l’Etat est en cours de finalisation ». S’exprimant lors de la 2ème édition du colloque de la grande vitesse ferroviaire, Chorfi a expliqué que la nouvelle contractualisation sera déployée sur 2 phases. D'abord, une étape de 2 à 3 ans, sera centrée sur le redressement de la situation financière de 1'ONCF. La 2ème phase connaîtra le lancement d'un nouveau schéma institutionnel, qui s'inspire des pratiques internationales, selon le secrétaire général, notant que cela devra se traduire, concrètement, par la séparation des volets de l'exploitation commerciale et du développement du réseau ferroviaire.

Aujourd’hui Le Maroc :

• Ce jeudi, le gouvernement franchit un nouveau pas dans la liste des exigences de l'UE en matière fiscale. En effet, le prochain Conseil de gouvernement prévoit deux projets sur le plan financier et fiscal. Il s'agit notamment de la convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conventions fiscales pour prévenir l'érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfices, adoptée à Paris le 24 novembre 2016. Le Maroc quittera-t-il la grise avant la fin 2019 ou bien attendra-t-il jusqu'à 2020 ? Les autorités marocaines veulent se montrer très coopératives et vont même jusqu’à ouvrir d’autres chantiers comme celui de la lutte contre le blanchiment d’argent.

• Selon les dernières statistiques du ministère de la santé, 21.000 personnes vivent avec le VIH à fin 2018. Le ministère fait état de 900 nouvelles infections par an. Le nombre de décès liés au sida est estimé à 350 à fin 2018. A ce sujet, la tutelle signale une réduction de 25% des cas de décès depuis l'année 2010. Selon les données du ministère, le Maroc enregistre une faible prévalence du VIH qui est de 0,08%. L’épidémie est concentrée au sein des populations clés. 67% des nouvelles infections se produisent parmi les populations clés les plus exposées aux risques d'infection et leurs partenaires. Par ailleurs, la campagne nationale de dépistage du VIH, qui se poursuit jusqu'au 25 décembre 2019, a pour objectif de réaliser le test du VIH au profit de 327.000 personnes.

Al Bayane :

• La politique migratoire du Maroc a été mise en exergue à Bruxelles, lors d’une réunion d’échange entre le groupe africain des ambassadeurs accrédités dans la capitale belge et l’Office des étrangers. "Le Maroc a adopté, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, une nouvelle politique migratoire basée sur une approche globale et humaniste", a souligné l’ambassadeur du Royaume en Belgique et au Grand Duché du Luxembourg, Mohamed Ameur, dans une intervention à cette occasion. Lors de cette réunion, Ameur a réitéré l’engagement du Maroc à défendre et à mettre en œuvre son agenda positif dans le domaine de la migration aussi bien sur les plans continental et national que dans le cadre bilatéral avec les différents pays où résident des membres de la communauté marocaine.

• Des professionnels du secteur du tourisme ont appelé à Agadir à aligner l’offre touristique locale sur les standards internationaux et à mettre en place de meilleures pratiques de qualité, de sécurité et d’hygiène. Lors de cette rencontre, tenue au siège de la Chambre de Commerce, d'industrie et de services de la région Souss-Massa, les intervenants ont souligné l'importance de mieux servir le client et de rendre son séjour agréable, notamment en matière d’hébergement et de restauration. Intervenant à cette occasion, le Président du Conseil régional du Tourisme (CRT) de Souss-Massa, Rachid Dahmaz, a indiqué que les marchés touristiques émetteurs exigent, en permanence, une meilleure qualité en matière d’hygiène et de santé. "Toute négligence de ces standards peut nuire à la réputation de l’établissement hôtelier et réduire sa clientèle", a averti Dahmaz, une grande importance à la qualité, à la sécurité et à l’hygiène.

L'Opinion :

• Une convention de partenariat a été conclue entre le Groupe automobile PSA et le Centre technique des industries des équipements pour véhicules (CETIEV) permettant de réaliser, pour la première fois au Maroc, des essais physiques liés aux activités de développement automobile. Ce partenariat prévoit de mettre en place des plateformes et des installations techniques, dotées de hautes technologies, afin de réaliser des essais électriques/électroniques, mécatroniques, acoustiques et vibratoires et l’analyse des véhicules. Le projet mobilisera 60 ingénieurs et techniciens supérieurs tout en consacrant un volet important à la formation des formateurs au profit des commerciaux et des services après-ventes relevant des représentations du Groupe PSA dans la région Afrique et Moyen Orient. Il impactera l’écosystème R&D de PSA qui comptera 1.100 nouvelles recrues à l’horizon 2021 ainsi que 3.600 ingénieurs et techniciens chez les partenaires du groupe.

• Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire a arrêté un extrémiste partisan de "Daech" s’activant dans la ville de Salé. Les investigations sécuritaires ont révélé que le suspect, âgé de 33 ans, faisait la propagande et l’apologie de l’idéologie extrémiste de l’organisation dite "État islamique" via les applications et les réseaux sociaux, en vue de servir l’agenda de "Daech", tout en incitait à commettre des actes terroristes au nom de ce groupe terroriste selon le mode opératoire "Loups solitaires", précise le BCIJ dans un communiqué. Le prévenu a également diffusé des enregistrements expliquant les méthodes de fabrication d'explosifs et de ceintures explosives, ajoute le communiqué.

Libération :

• Le 10ème Forum arabo-allemand sur l'énergie à Berlin, a mis l’accent sur l’existence de nouvelles perspectives de coopération entre le Maroc et l’Allemagne dans le domaine des énergies renouvelables propres, comme l’hydrogène. Dans une déclaration en marge de sa participation à cette conférence, le Président Directeur-Général de l’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen), Mustapha Bakkoury, a indiqué que le partenariat Maroc-Allemagne remonte à des dizaines d'années, notamment en ce qui a trait aux secteurs durables comme l’eau et l’énergie. Le partenariat bilatéral connaîtra un saut qualitatif dans le domaine des nouvelles sources des énergies renouvelables comme l’utilisation de l’hydrogène, et ce pour améliorer la performance technique des énergies renouvelables, plus particulièrement dans le stockage et son utilisation dans les secteurs industriels ou le transport, a relevé Bakkoury.

• Le résultat net part du groupe (RNPG) de BMCE Bank of Africa a connu une hausse de 5% à fin septembre 2019 s'établissant à quelque 1,47 milliard de dirhams (MMDH), selon les indicateurs trimestriels du groupe. Cette tendance haussière des résultats se confirme également avec un résultat net social en croissance de 4,5% pour BMCE Bank S.A, explique le groupe dans un communiqué. Le 3ème trimestre 2019 (T3-2019) a été marqué par le renforcement significatif des fonds propres du groupe grâce à l'opération d’augmentation de capital par conversion optionnelle des dividendes en actions et par appel public à l’épargne pour un montant total de 1,73 MMDH, induisant une croissance des capitaux propres part du groupe de 11% à 20 MMDH à fin septembre 2019, explique le groupe.

Akhbar Al Yaoum :

• Le Maroc est devenu, ces dernières années, l'une des économies les plus dynamiques d'Afrique du Nord, en grande partie grâce à sa capacité d'améliorer sa position dans les chaînes de valeur mondiales dans des secteurs comme l'habillement et l'automobile, souligne un rapport de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique. Cette croissance a été soutenue par une stratégie économique axée sur l'amélioration des conditions d'accès au marché pour les exportateurs basés au Maroc, peut-on lire dans ce rapport rendu public en marge de la 34ème réunion du Comité intergouvernemental des hauts fonctionnaires et experts de l'Afrique du Nord (24-28 novembre), qui se tient à Assouan, en Égypte.

• Un total de 437 immigrés régularisés se sont fait octroyés des permis de travail, a indiqué le ministre de Travail et de l'insertion professionnelle, Mohamed Amkraz, soulignant une baisse par rapport à l'année dernière, où 4552 permis de travail avaient été attribués. Le ministère s'est engagé à réviser et simplifier le cadre juridique relatif à la gestion du flux des immigrés économiques, dans le cadre des mécanismes internationaux approuvés et des conventions bilatérales conclues par le Maroc. Le ministre a, en outre, souligné l'engagement de son département à mettre en oeuvre la Stratégie nationale pour l'immigration et l'asile et à œuvrer pour l'insertion professionnelle des immigrés régularisés.

Al Massae :

• De la ferraille européenne pour régler le problème du transport à Casablanca! Alors qu'on s'attendait à une solution pour le problème du transport dans la capitale économique, le Conseil communal de Casablanca a surpris plus d'un, en important, de pays européens, des bus déjà utilisés. Le premier lot, qui sillonnera les rues de Casablanca dès les prochaines semaines, est déjà sur place, tandis que les 700 nouveaux bus, que la société s'est engagée à garantir, ne seront disponibles qu'en janvier 2021.

• La surpopulation dans les prisons marocaines est arrivée à des niveaux inquiétants. Selon les dernières données, le taux de surpopulation est de 138%, soit 1,89 m² par détenu. Malgré l'ampleur du phénomène, le ministre chargé des Droits de l'Homme, Mustapha Ramid, a affirmé que "les établissements pénitentiaires ne sont pas des hôtels qui ferment leurs portes dès qu'elles sont au complet. Les responsables pénitentiaires ont l'obligation d'ouvrir la prison aux personnes condamnées". L'enjeu est d'équilibrer entre la rationalisation de la détention provisoire et la garantie de la sécurité de la société, a-t-il expliqué, notant que "l'incarcération s'impose dès que la sécurité des citoyens devient menacée par des bandes criminelles et des malfaiteurs".

Al Ahdath Al Maghribia :

• Les sardines à 2 dh! Les prix des sardines ont significativement baissé, en début de semaine, à Safi en conséquence d'un débarquement inédit dans le port de la ville. En effet, ce sont près de 800 T de sardines qui y ont été débarquées, ramenant le prix de 22 kg à 30 dh seulement. Afin d'éviter la dégradation de cette marchandise, des dizaines de tonnes ont été emballées afin d'être exportées vers l'étranger.

• La superficie consacrée à l'agriculture biologique au Maroc a atteint 11.000 hectares, soit une augmentation de près de 50% par rapport aux dix dernières années, a souligné le président du Club des entrepreneurs Bio (CEBio), Slim Kabbaj. Kabbaj a indiqué à l'ouverture du premier Salon régional Bio à Rabat, qu'en termes de superficies agricoles biologiques, le Maroc arrive aujourd'hui à atteindre une surface de 11.000 hectares, estimant que ce niveau reste modeste par rapport à certains pays voisins qui comptent, selon lui, environ 300.000 hectares voire même 900.000 hectares consacrés à cette filière.

Al Alam :

• Un total de 11 personnes ont trouvé la mort et 1.707 autres ont été blessées, dont 61 grièvement, dans 1.287 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain au cours de la semaine allant du 18 au 24 novembre, a indiqué mardi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Ces accidents sont dus, respectivement, à l'inadvertance des conducteurs, au non respect de la priorité, à l'inadvertance des piétons, à l'excès de vitesse, au non respect de la distance de sécurité, au changement de direction sans usage de signal, à la perte de contrôle, au non-respect du stop, au changement de direction non-autorisé, à la conduite en état d'ébriété, à la circulation sur la voie de gauche, au non-respect des feux de signalisation, à la circulation en sens interdit, et au dépassement défectueux, a précisé la DGSN dans un communiqué.

• Le comité exécutif du parti de l'Istiqlal a réitéré son appel pour un nouveau contrat politique à travers des réformes politiques, institutionnelles et démocratiques concertées. Ces réformes constitueront un axe pour tous les contrats sociaux et un prélude décisif pour consolider une "véritable démocratie". Le comité a également exhorté le gouvernement a interagir avec les revendications des jeunes, et à proposer une offre complète pour la jeunesse.

Rissalat Al Oumma :

• La Commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des Conseillers a poursuivi l’examen des articles du PLF 2020, dont le très controversé article 9, qui interdit la saisie des fonds et des biens de l’État et des collectivités territoriales lors de l’exécution des décisions judiciaires. Face aux opinions divergentes, entre opposant et partisan de cet article, au sein de la deuxième Chambre, Rahal El Mekkaoui, président de la Commission, a proposé la formation d’une sous-commission chargée d’examiner les amendements qui seraient apportés à l’article 9, et qui comprendra des représentants des groupes et des groupements de la majorité, de l'opposition et des syndicats, en plus d’un représentant du ministère de l'économie.

• Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) a consacré sa dernière publication mensuelle au thème : « Régionalisation avancée : Quelle place dans le nouveau modèle de développement ?». Le CMC souligne que la régionalisation est un système de prise de décision intégré et cohérent, notant que depuis de nombreuses années les régions se sont imposées comme un acteur incontournable de développement économique un peu partout dans le monde. Le Maroc s'est inscrit dans cette tendance depuis longtemps déjà et de nombreux efforts ont été déployés jusqu’alors pour organiser ses territoires, donner plus de pouvoirs de compétences et de prérogatives aux régions, souligne le centre, ajoutant que le processus peinait à trouver le souffle nécessaire pour permettre aux territoires de jouer leur rôle de levier du développement économique.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le développement et les droits humains vont de pair et l'on ne peut plus dissocier l'un de l'autre, a affirmé à Lisbonne, l'Ambassadeur itinérant Ahmed Herzenni. Avoir un revenu qui couvre au moins les besoins de base est un droit humain, l'accès au logement, à la santé, à l'éducation et à un environnement sain sont autant de droits humains, a-t-il souligné, lors d'un panel dans le cadre du forum de Lisbonne. Tous ces droits ne peuvent plus être déclinés selon la classe sociale, la région, le sexe, ou un quelconque facteur discriminant, a-t-il ajouté, notant que les gens veulent des droits égaux en quantité et en qualité, d'où l'importance de l'équité sociale, de la démocratie et de l'Etat de droit.

• Le nombre des établissements d'hébergement touristique classés dans la région Fès-Meknès a atteint, à fin octobre dernier, un total de 382 unités, toutes catégories confondues, apprend-on auprès de la délégation régionale du tourisme. La capacité d'accueil de ces établissements, répartis sur les neuf préfectures et provinces que compte la région, s'établit à plus de 19.000 lits, précise-t-on de même source. La capacité litière de la région sera renforcée avec l'entrée en service de 79 établissements d'hébergement touristique en cours de réalisation, d'un investissement global de deux milliards de dirhams (MMDH). Ces nouveaux projets renforceront la capacité d’accueil touristique au niveau de la région, grâce à la création de 5.311 lits supplémentaires, selon des données rendues publiques, lors d’une rencontre sur le thème '’pour un accompagnement efficace du secteur hôtelier’’, organisée dernièrement à Fès. Dix unités, totalisant une capacité de 148 lits, ont ouvert leurs portes, au cours des neuf premiers mois de l’année 2019, pour un investissement global de 28,7 MDH.

Bayane Al Yaoum :

• Le président de l'Assemblée législative du Costa Rica, Carlos Ricardo Benavides a exprimé le soutien «total» de son pays à la proposition d'autonomie soumise par le Maroc en vue d'une "solution définitive et pacifique" au différend autour du Sahara marocain. "Comme je l'ai affirmé devant la réunion du Forum des présidents des Parlements d'Amérique centrale et des Caraïbes, nous appuyons pleinement la proposition marocaine d'autonomie visant à trouver une solution définitive et pacifique au différend autour du Sahara marocain", a déclaré Ricardo Benavides lors d'une séance plénière hebdomadaire de l’institution parlementaire costaricienne. Dans son allocution prononcée en présence aussi de l'ambassadeur du Royaume au Costa Rica, avec résidence au Guatemala, Tarik Louajri, Ricardo Benavides a également mis en avant les relations d'amitié et de coopération unissant les deux pays, soulignant que la présence de la délégation marocaine à cette session reflète l'intérêt porté par le Royaume à la consolidation des liens bilatéraux.

• L'Office national des chemins de Fer (ONCF) a annoncé des réductions sur la gamme d’abonnement des cartes "Navette" et "Alboraq dima" jusqu’au Vendredi 29 novembre 2019, et ce pour les navetteurs qui se déplacent quotidiennement pour un motif travail-domicile. "Jusqu'au vendredi 29 novembre 2019, les navetteurs peuvent profiter d'un mois d'abonnement gratuit pour un achat d'abonnement trimestriel en bénéficiant ainsi de réduction allant jusqu’à 60% sur le budget de voyage", indique l'ONCF dans un communiqué. L'Office offre aussi une réduction de 50% concernant tout nouvel abonnement mensuel effectué la journée du vendredi 29 novembre 2019.

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX