×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 25 février 2020

Mardi 25 Fevrier 2020 - PAR

 

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :

Le Matin :

• Le terroir marocain à l'honneur au SIAP. Les produits du terroir marocain sont à l'honneur, pour la huitième année consécutive, au Salon international de l'Agriculture de Paris (SIAP), dont la 57ème édition s’est ouverte samedi. Une trentaine d'exposants représentant une soixantaine de coopératives agricoles en provenance de l'ensemble des régions du Maroc ont fait le déplacement à Paris, à l’initiative de l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), pour proposer des produits du terroir à très haute valeur marchande et nouer des contacts d’affaires avec des importateurs potentiels. Les produits du terroir national exposés à Paris (argan, huile d'olive, safran, dattes, plantes aromatiques et médicinales, épices, henné, …etc), répondent tous à des critères particulièrement stricts (obtention des autorisations/agréments délivrés par l'Office national de sécurité sanitaire des aliments, qualité du packaging, diversité de gammes, etc). Ils ont été soigneusement sélectionnés pour être présentés aux 700.000 visiteurs attendus tout au long des 9 jours du salon.

• Vols perturbés: Madrid salue le soutien du Maroc. Le ministre espagnol des Transports, José Luis Ábalos, a salué le soutien apporté par les pays voisins, notamment le Maroc, pour réduire l'impact des problèmes liés à la perturbation du trafic aérien aux îles Canaries, en raison des mauvaises conditions météorologiques. "Compte tenu de la situation dans l'espace aérien des îles Canaries liée notamment au manque de visibilité, je tiens à saluer les efforts de solidarité déployés par les pays voisins, en particulier le Maroc, le Portugal, la Mauritanie et le Cap-Vert, ainsi que l'organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (Eurocontrol), pour minimiser l'impact" de cette situation, a écrit le ministre sur son compte Twitter. Les professionnels du transport aérien "ne se souviennent pas avoir jamais vu un temps aussi mauvais pour le transport aérien aux îles Canaries", a poursuivi le ministre.

L’Economiste :

• Cuir : les professionnels s’attaquent enfin à l’amont. Traiter les dysfonctionnements de l'amont de la filière tannerie est l’un des principaux challenges du secteur du cuir. Pour la Fédération marocaine des industries du cuir (Fedic), la maîtrise de l'amont va améliorer la qualité des produits et augmenter la production d'environ 20%. Les professionnels parient sur la mise en service de zones industrielles dédiées à la structuration et à la dynamisation du secteur. "Trois grandes zones sont prévues dans un horizon assez proche: Casa City Shoes, le parc industriel d'Ain Cheggag (Fès) et la Bourse du cuir à Agadir", explique Hamid Ben Rhrido, président de la Fedic. Pour l’heure, la filière peine à se mettre à niveau. Il faudra attendre encore deux ans pour que soit opérationnel le parc industriel de Fès, pourtant très stratégique.

• Amnistie fiscale : Le guichet est ouvert. La déclaration rectificative est enfin opérationnelle. La Direction générale des impôts (DGI) vient de diffuser l'ensemble des formulaires dédiés à la souscription de l'amnistie fiscale. Il s'agit de la demande de l'état des irrégularités en possession de l'administration, de la déclaration rectificative et du bordereau de versement. Les contribuables peuvent donc dès maintenant souscrire à la mesure. Le dernier délai étant fixé au 30 septembre. A défaut, ils risquent de recevoir à tout moment un avis de vérification de la comptabilité.

Aujourd'hui le Maroc :

• Pétitions, le Parlement fait le point. La présentation de pétitions populaires tourne au ralenti depuis son lancement. Une situation qui pousse aujourd’hui le Parlement à explorer de nouvelles pistes. Dans ce sens, une journée d'étude est organisée aujourd'hui par la Chambre des représentants avec la participation d'experts nationaux et internationaux. Les parlementaires ont tenté de donner corps le plus rapidement aux dispositions légales et constitutionnelles avec la mise en place d'une commission spéciale chargée des pétitions qui n’a reçu, pour le moment, qu’une première pétition signée par plus de 13.000 citoyens. Un chiffre qui reste en deçà des attentes.

• Le Maroc renforce sa protection contre les rayonnements ionisants. Un avant-projet de décret portant sur la protection des travailleurs, du public et de l'environnement contre les rayonnements ionisants vient d'être déposé au Secrétariat général du gouvernement (SGG). Ce décret fixe ainsi les règles de prévention et les normes de base de protection contre les dangers pouvant résulter des expositions aux rayonnements ionisants. Il apporte plusieurs avancées dans le domaine de la radioprotection en introduisant les différentes situations d'exposition aux rayonnements ionisants.

L’Opinion :

• Bientôt des "food-trucks" à Casablanca. Voici une nouvelle qui ne peut que réjouir les Casaouis. Des food-trucks seront bientôt disponibles dans la ville. Selon des informations partagées sur les réseaux sociaux et reprises par la presse locale, la capitale économique du Royaume sera bientôt dotée de kiosques et de camions-restaurants. Ces véhicules, dont les dimensions ne dépasseront pas les 7 mètres de longueur et 3 mètres de largeur, opéreront dans les zones industrielles, des universités, centres de formation, quartiers administratifs, jardins publics, plages, etc. Seule condition, ils ne doivent pas servir des plats à base de lait ainsi que ses dérivés.

• Khouribga abritera une station de l'entrepreneur. Les travaux battent leur plein pour achever la construction et l’équipement de la station de l’entrepreneur à Khouribga, en tant que point de rassemblement moderne pour les ouvriers et artisans de la ville pour communiquer avec des clients potentiels. Le projet, dont l'inauguration est prévue pour fin mars, est entré de plain-pied dans la phase d’équipement. La supervision de cette étape est assurée par de jeunes auto-entrepreneurs de la province, qui ont développé de nombreux projets dans le commerce électronique dans le cadre de l'INDH.

Al Bayane :

• Enseignants contractuels : L’escalade continue. Les enseignants contractuels reviennent à la charge en appelant cette fois à l’escalade. Dans un communiqué, la coordination nationale des enseignants contractuels a appelé à des mouvements de protestation les 3, et 5 mars et les 23, 24 et 25 mars 2020, lesquels seront marqués par des marches nationales dans les villes de Tétouan et de Marrakech, précise la coordination. Parmi les revendications figurent notamment l'intégration dans la fonction publique, la suspension des recrutements par contrat au sein de l’enseignement et toute négociation avec les autorités de tutelle sur le cahier revendicatif sans faire appel à la coordination, ajoute la même source.

• Lutte contre la violence scolaire: de nouvelles approches adoptées. Le ministère de l'éducation a adopté de nouvelles approches pour lutter contre le phénomène de violence scolaire, a indiqué le ministre de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi. Intervenant lors d’une journée d’étude sur "les violences du genre", organisée à l’initiative de la Chaire Académique Lalla Meryem pour la Femme et l’Enfant, sous le patronage d’honneur de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, le ministre a souligné que ces approches concernent le renforcement des capacités institutionnelles de toutes les structures du ministère, qu'elles soient centrales, régionales ou locales, par la création de cellules d'écoute et de médiation dans les établissements scolaires et de centres régionaux et provinciaux de suivi de la violence en milieu scolaire.

Libération :

• Du sport pour combattre l’addiction à la drogue. L’Association Régionale "Baraka Idman" (Stop Drogue) de Marrakech-Safi a organisé, dimanche au stade 20 août à Marrakech, une matinée dédiée à la promotion de la pratique du sport chez les femmes, en tant que moyen de prévention et d'immunisation contre l’addiction à la drogue. Initiée sous le signe "fille d’aujourd’hui, mère de demain", dans le cadre des activités de la première édition du festival "Stop Drogue", cette matinée a réussi à atteindre tous ses objectifs, comme en témoigne cette affluence, dès les premières heures, de femmes et de jeunes filles de tous les âges, quelque 1.000 au total, a déclaré à la presse, Hanane El Moulahi, présidente de l’Association Régionale "Baraka Idman". Mme El Moulahi, également présidente du pôle d'accompagnement social au Centre d’addictologie d’El Mellah a, de même, relevé que cette matinée a offert l’opportunité pour son association de faire passer une série de messages, pour lesquels elle milite depuis sa création.

• Le Maroc à la 43ème session du CDH. Le Conseil des droits de l’Homme (CDH) a entamé lundi à Genève, les travaux de sa 43ème session ordinaire avec la participation d’une délégation marocaine conduite par le ministre d’État chargé des Droits de l’Homme et des relations avec le Parlement, Mustapha Ramid. Lors du débat de haut niveau, de ce mardi 25 février, Ramid mettra en relief les efforts et les réalisations du Maroc dans le domaine des droits de l’Homme, tant aux niveaux national qu’international, indique un communiqué du ministère d’État chargé des Droits de l’Homme et des relations avec le Parlement. Cette 43ème session est également l’occasion de poursuivre les efforts du Royaume dans le cadre de la Convention contre la torture.

Akhbar Al Yaoum :

• Une Charte de responsabilité au ministère du Travail. Les directeurs régionaux du ministère du Travail et de l'insertion professionnelle ont signé la Charte de responsabilité administrative, qui se veut un contrat moral et administratif entre le ministère et le directeur régional, en tant que premier responsable chargé de la gestion des services décentralisés au niveau de la région. Cette charte évoque, entre autres, la neutralité et la transparence des directeurs, qui s'engagent par la même à réaliser l'intérêt général et veiller à garantir l'égalité entre les usagers sans distinction liée à leur croyance ou culture, ni à leur appartenance politique, syndicale ou sociale. En vertu de ce texte, les signataires doivent aussi respecter le principe de confidentialité en s'engageant à ne pas utiliser les données recueillies, grâce aux fonctions exercées, à des fins personnelles, ou dans des actions susceptibles de porter atteinte à l'administration ou à son image.

• Le BTP en bonne mine. Le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) poursuit son évolution positive en janvier 2020, affichant une augmentation de 2,4%, après +5,6% un an plus tôt, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l'Économie, des finances et de la réforme de l'administration. En 2019, les ventes de ciment, principal baromètre du secteur du BTP, ont affiché une hausse de 1,8%, indique la DEPF dans sa note de conjoncture de février. Du côté du financement des opérations immobilières, l'encours des crédits à l’immobilier s’est apprécié de 3,5% à 276,7 milliards de dirhams à fin 2019, après un accroissement de 3,7% il y a un an. Cette dynamique, explique la DEPF, découle de la hausse de l’encours des crédits alloués à l’habitat de 3,7% et de la reprise de celui des crédits accordés à la promotion immobilière, en amélioration de 2,7%, après -0,9% un mois plus tôt et -3,5% à fin 2018.

Al Massae :

• Coronavirus: le Maroc redouble de vigilance. Dans le sillage de la propagation du Coronavirus en Europe, les autorités marocaines ont élevé le niveau de vigilance dans les différents postes frontières et les établissements de santé référentiels. Ainsi, dans le cadre du renforcement des mesures de contrôle, le ministère de la Santé a mobilisé ses services, en coordination avec les services de la Gendarmerie royale, les services de santé des Forces armées royales et les différents corps concernés, au niveau des postes frontaliers. A cet effet, tout cas suspect ou présentant des symptômes particuliers sera soumis à un examen approfondi avant de pouvoir quitter le poste frontalier.

• CAM : "Al Moustatmir Al Qaraoui" dans les différentes régions du Royaume. Le Président du directoire du Crédit Agricole du Maroc (CAM), Tarik Sijilmassi, a lancé une tournée dans les différentes régions du Royaume pour mobiliser et sensibiliser les acteurs du réseau aux enjeux du dispositif "Al Moustatmir Al Qaraoui" et des moyens à mettre en œuvre pour en assurer la réussite. Les premières réunions se sont tenues les jeudi 20 et 21 février 2020 avec les équipes des régions de Rabat-Salé-Kénitra et de Casablanca-Settat et se poursuivront au cours des semaines qui suivent pour aller à la rencontre des collaborateurs des régions de Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Oriental, Béni Mellal-Khénifra, Guelmim-Oued Noun Laâyoune‐Saguia al Hamra, Ed Dakhla‐Oued ed Dahab, Drâa‐Tafilalet, Marrakech-Safi et enfin Sous-Massa.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Formation sur le traitement des plaintes des MRE. Un programme de formation a été lancé au profit des cadres de l'Unité de réception et de traitement des plaintes, relevant du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger. Il s'agit de renforcer les compétences de ces cadres et d'améliorer le niveau du traitement des plaintes déposées auprès du ministère. Des sources ont indiqué que la formation a également porté sur un programme d'amélioration des structures d'accueil et d'encadrement juridique pour la gestion des plaintes publiques, en plus d'ateliers sur le parcours et l'efficience de la gestion des plaintes. Dans le cadre de la digitalisation des services, le ministère mettra en place un système informatique pour le traitement des plaintes et ce, dans la perspective du lancement d'un portail dédié aux plaintes et recours qui ne cessent d'augmenter en nombre.

• Laâyoune se développe à un rythme soutenu. Laâyoune, la plus grande ville du Sahara marocain, connaît ces dernières décennies un développement soutenu dans tous les domaines, souligne, dimanche, le journal espagnol "La Provincia". Grâce à un processus d'urbanisation et de développement mené par le gouvernement et les autorités locales, la ville est dotée actuellement de tous les services sociaux, culturels, éducatifs et d’épanouissement, ce qui a doublé le nombre de la population de Laâyoune en 40 ans pour atteindre plus de 217.000 habitants, écrit le quotidien édité aux Iles Canaries qui se fait l’écho des projets de développement lancés dans les provinces du Sud du Maroc. A l’instar de Laâyoune, les autres villes et provinces du Sahara marocain se trouvent immergées dans une dynamique de développement sans précédent qui a changé le visage des trois régions sahariennes lors des 40 dernières années, fait observer la publication, mettant en exergue les opportunités d’investissements dont jouit le Sahara marocain, plus particulièrement en matière touristique et d'énergies renouvelables.

Al Alam :

• CIH Bank: Hausse de 11,3% du produit net bancaire consolidé en 2019. CIH Bank a réalisé un produit net bancaire (PNB) consolidé de 2,5 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l'exercice 2019, en hausse de 11,3% par rapport à l'année précédente, a annoncé le directeur général adjoint en charge des finances, moyens et traitements de la Banque, Younes Zoubir. En social, le PNB du Crédit Immobilier et Hôtelier s'est hissé de 11,6%, franchissant ainsi la barre des 2 MMDH, a précisé Zoubir qui présentait les résultats financiers 2019 de la Banque, notant que le résultat net part du Groupe (RNPG) a atteint 426,4 millions de dirhams (MDH) en retrait de 6,3% par rapport à 2018.

• ONSSA : Plus de 7.800 entreprises autorisées sur le plan sanitaire. L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) a délivré, jusqu'à fin 2019, plus de 7.800 autorisations sanitaires aux entreprises et établissements opérant dans le secteur alimentaire et ce, conformément aux dispositions de la loi n°28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires, ainsi que le décret pris pour son application, rendant obligatoire l’autorisation sanitaire pour l’exercice de leurs activités. Dans un communiqué, l'Office appelle les établissements non encore autorisés sur le plan sanitaire à se conformer à l’obligation de l’obtention des autorisations sanitaires et fixe fin juin 2020 comme date butoir pour la mise en conformité de leurs situations. Ces entreprises et établissements sont invités à déposer leurs dossiers auprès des services provinciaux de l'Office avant la fin du délai fixé, poursuit la même source.

Rissalat Al Oumma :

• Le Maroc parmi les 60 économies les plus puissantes dans le monde. Avec un PIB dépassant les 129 milliards US, le Royaume arrive à la 2ème position en Afrique du Nord et se classe 59ème parmi les économies les plus puissantes dans le monde. C'est ce qui ressort d'un rapport publié par le site américain "World Population Review". En 2019, le PIB du Royaume a atteint 129,06 milliards US, ajoute le rapport, notant que le produit intérieur brut par habitant au Maroc est estimé à 3,496 milliards US. Pour ce qui est de la région MENA, le Maroc est 8ème en termes de puissance économique.

• Honoraires des notaires : La réglementation des tarifs est contre le principe de la concurrence. Dans un avis, le Conseil de la Concurrence estime que la réglementation des tarifs pratiqués par les notaires est de nature à porter atteinte au principe de la concurrence dans la profession. Les notaires seront ainsi moins motivés pour rehausser la qualité de leurs services et donc celui de la concurrence entre eux, puisque le niveau de leurs honoraires est fixé d’avance. De même, le fait de réglementer ces honoraires affectera les intérêts de leurs clients, ces derniers n’ayant plus à choisir entre plusieurs offres.

Bayane Al Yaoum :

• L'ouverture de consulats au Sahara marocain consacre l'intégrité territoriale du Royaume. La multiplication de l'ouverture de consulats généraux par plusieurs pays africains dans les villes du Sahara marocain consacre l'intégrité territoriale du Royaume, a écrit l’agence de presse paraguayenne Nova Paraguay. Sous le titre "Ouverture massive de consulats africains au Sahara marocain", l’agence souligne sur son site web que "la multiplication des ouvertures de consulats généraux par plusieurs pays africains dans les principales villes du Sahara marocain est désormais une réalité irréversible qui consacre l'intégrité territoriale du Maroc et confirme le soutien explicite de ces pays à la souveraineté du Royaume sur ses provinces du Sud". "L'installation de missions diplomatiques africaines au Sahara marocain constitue un véritable revers non seulement pour le polisario mais aussi pour son mentor, l'Algérie", selon l’agence de presse paraguayenne.

• Le rôle clé du Maroc en Afrique mis en avant. L’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, a mis en valeur, dimanche sur Enca News, une des principales chaînes d’information en continu en Afrique du Sud, le rôle de premier plan que joue le Maroc en faveur du développement du continent africain."L’Afrique est au cœur de l’identité marocaine. Elle représente une partie intégrante de notre ADN. Nous ne sommes pas Africains simplement par la géographie, mais également par l’histoire", a dit Amrani qui était invité au principal bulletin d’information de la mi-journée de cette chaîne largement suivie en Afrique du sud et dans toute la région d’Afrique australe. Les liens humains, économiques et cultuels qui unissent le Maroc et l’Afrique ont toujours été marqués du sceau d’une pérennité qui ne s’est jamais démentie à travers le temps, a-t-il souligné. Le retour du Maroc au sein de l’UA, acté lors du sommet de l’organisation tenu en janvier 2017 à Addis-Abeba, est venu répondre à une nécessité, celle pour le Maroc de regagner son siège légitime au sein d’une organisation qu’il a contribué à créer, a ajouté l’ambassadeur, notant que depuis ce retour, le Maroc s’est attelé à apporter sa contribution combien souhaitée et exigée par ses frères africains pour favoriser l’émergence d’une Afrique prospère et audacieuse sur la base d’une approche orientée vers l’action, le but étant de servir les objectifs du continent en matière de paix, de sécurité, de réforme politique et de développement économique et social.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Inwi à la "Déclaration numérique" de la GSMA . Le groupe Inwi est le premier opérateur télécom marocain à devenir officiellement membre de la "Déclaration Numérique" de l'Association nationale d’opérateurs de téléphonie mobile (GSMA). Cette déclaration rassemble 82 dirigeants du monde entier en faveur d'un "leadership responsable à l'ère du numérique". La "Déclaration Numérique" est un mouvement trans-sectoriel de dirigeants qui vise à répondre à des défis majeurs liés à la digitalisation. Ses principes appellent les entreprises à respecter la vie privée des citoyens, à manier les données personnelles de façon sécurisée et transparente, et à mettre en œuvre des mesures concrètes dans le but de contrecarrer les cybermenaces. En signant cette déclaration, inwi confirme son engagement de contribuer, de manière juste, responsable et durable, à l’inclusion numérique de l’ensemble de la population, souligne l’opérateur télécom dans un communiqué.

• Coronavirus : Le ministère de la Santé dément la contamination d'un Subsaharien à Nador. Le ministère de la Santé a démenti une rumeur selon laquelle un étudiant subsaharien de la faculté pluridisciplinaire de Nador serait atteint du coronavirus. Réagissant aux information selon lesquelles un cas positif de coronavirus a été enregistré chez un étudiant subsaharien à la faculté pluridisciplinaire de la ville de Nador, le ministère de la santé affirme dans un communiqué, qu’il ne s’agissait que d’une rumeur malveillante visant à semer la panique et la confusion parmi les citoyens. Le ministère de la Santé rassure qu'à ce jour, aucun cas d’infection de coronavirus n'a été enregistré, que ce soit à Nador ou dans d'autres villes marocaines, relevant que les résultats des analyses de laboratoire des 13 cas suspects détectés par le système national de veille et de surveillance épidémiologique, se sont révélés négatifs au nouveau coronavirus.

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX