×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 18 juillet 2019

Jeudi 18 Juillet 2019 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi :



Le Matin :

• Le Comité Al Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI, ne cesse de déployer des efforts inlassables pour défendre les droits légitimes du peuple palestinien, a affirmé, mercredi au Caire, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj. Intervenant lors de la séance inaugurale de la 50è session du conseil des ministres arabes de l'Information, Laaraj a souligné que le Comité Al Qods ne cesse de déployer des efforts inlassables pour défendre l'identité arabo-islamique de la ville sainte, faire face aux politiques hostiles visant le peuple palestinien et avorter les plans de colonisation et les violations contre la mosquée Al Aqsa. Le ministre a rappelé le bilan honorable de l'Agence Bayt Mal Al Qods sous la supervision de SM le Roi, président du comité Al Qods, en matière de développement des programmes opérationnels en collaboration avec les différentes institutions officielles des pays arabes et islamiques et les ONG soutenant Al Qods. • Une convention cadre de partenariat sur les maladies rares a été signée mardi, à Rabat, par le ministre de la Santé, Anass Doukkali et le président directeur général de Sanofi-Aventis-Maroc, Amine Benabderrazik. Cette convention s'étale sur une durée de 3 ans et repose sur trois piliers principaux, à savoir: la mise en place de centres de références pour la prise en charge des patients atteints de maladies rares au niveau des centres hospitaliers universitaires, la mise en place d’un registre national des maladies rares dès 2020, ainsi que la formation continue et la sensibilisation d’environ 450 professionnels de santé autour des maladies rares. Intervenant à cette occasion, Doukalli a indiqué que ce partenariat représente une occasion pour mettre en place le plan santé 2025, il permettra la formation continue d’environ 450 professionnels de santé autour des maladies rares pour réussir l'identification précoce, en plus de la mise en place d’un registre national des maladies rares dès 2020 permettant de regrouper les données concernant le nombre de ces maladies, sa répartition géographique ainsi que les ressources pour lui faire face.

Aujourd’hui Le Maroc : • Le groupe Al Omrane et le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) ont signé, mardi à Rabat, un accord de partenariat visant à promouvoir la recherche-développement dans les secteurs de l'habitat et de l'aménagement urbain. Cet accord qui définit les modalités de collaboration entre les deux institutions prévoit la mise en place d'un programme de financement de projets de recherche et développement en matière de construction et d'aménagement urbain et permettra au groupe Al Omrane de s'ouvrir sur le monde académique à travers des partenariats avec des universités, des instituts et de grandes écoles intéressés, portant principalement sur le développement de matériaux et de procédés de construction innovants.

• Un écosystème «important». Le qualificatif est vivement exprimé par Moulay Hafid Elalamy, à propos du Groupe Bosch Siemens Hausegeräte (BHS) oeuvrant en électroménager lors de la signature d'un mémorandum d'entente avec celui-ci. Cet écosystème en sourcing et groupe, qui fabrique, comme le précise le ministre de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique, des pièces et composants, entre autres, à destination d'usines européennes d'électroménager, «emploie 60.000 collaborateurs et compte à son actif un grand nombre de sites dans le monde, soit 42». Selon ses dires, les discussions de son département avec BHS ont commencé en 2018. L'objectif étant de consolider les fournisseurs dans le Royaume et d'y aider à la qualification des ressources humaines. «En 2025 cet écosystème permettra de créer 2.000 emplois avec un investissement total de 25 millions d'euros (275 millions DH) et des recettes annuelles à l'export de 150 millions d'euros (1,65 milliard DH)», détaille le ministre.
L'Economiste :

• Les premiers dossiers de remboursement TVA, selon la nouvelle procédure simplifiée, sont attendus au cours des prochaines semaines. Cette procédure réclamée par le monde des affaires est entrée en vigueur en mars dernier. Depuis, aucun dossier n'a été déposé. Les entreprises et leurs conseils s'organisent pour pratiquer ce nouveau dispositif. La Direction générale des Impôts revient aussi à la charge auprès de ses collaborateurs. Le fisc a publié une note de service dans laquelle il précise les modalités d'application de cette mesure. La procédure simplifiée de remboursement de la TVA s'adresse aux entreprises dont les comptes sont certifiés par un commissaire aux comptes. Celles-ci n'ont plus à présenter la liasse des documents exigés jusque-là. Le dispositif est ouvert à toutes les entreprises. Le décret n'établit aucune segmentation en termes de chiffre d'affaires. • Abdelkader Amara, qui accompagnait mardi le patron d'ADM (Société des autoroutes du Maroc) au débat de la Commission du contrôle des finances publiques, a été on ne peut plus clair: «Nous sommes en train de travailler sur un contrat-programme, avec un nouveau mode de financement. Il s'agit de trouver d'autres façons innovantes pour financer les infrastructures en dehors de la dette». Toutefois, le ministre de l'Equipement et du Transport a rassuré les parlementaires sur la signature avant la fin de l'année du contrat-programme avec ADM. Surtout que la Société des autoroutes du Maroc est acculée à réaliser des tronçons incontournables et qui nécessitent la mobilisation de fonds importants. C’est le cas de la continentale Rabat-Casablanca, une autoroute parallèle à l'actuelle qui passe à proximité de Benslimane. Sa réalisation nécessitera 5 milliards de DH, avec deux fois trois voies, mais sans le prix de l'expropriation, un budget qui doit figurer dans le contrat-programme.

Al Bayane :

• La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), Nezha Hayat, a reçu, mardi à Rabat, la décoration de Commandeur de l'ordre du mérite civile, pour son engagement et son travail en faveur du renforcement des relations économiques maroco-espagnoles. Cette décoration a été remise par l'ambassadeur du Royaume d'Espagne au Maroc, Ricardo Díez-Hochleitner, au nom du Roi d'Espagne Felipe VI, lors d'une cérémonie rehaussée par la présence de personnalités éminentes du monde de la politique, des affaires, de la diplomatie, de l’art et des médias. "Au cours de son parcours professionnel, Hayat a fait preuve non seulement d'une attitude attentive envers l'Espagne mais aussi très positive envers les entreprises espagnoles qui se sont rapprochées d'elle pour demander conseil, appui et suivi", s'est félicité Díez-Hochleitner, estimant que les mérites de Hayat comme grande personnalité dans le monde économique et financier au Maroc "sont connus de tous".

• Une convention de partenariat a été signée, mardi à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, entre l'Office national des aéroports (ONDA) et l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC) visant à renforcer les opportunités d'emploi dans le secteur de l'aviation civile ainsi que les métiers y afférents. Cette convention s'inscrit dans le cadre du programme national TAEHIL lancé par le gouvernement en vue d'améliorer l'employabilité des chercheurs d'emploi. En vertu de cette convention, l'ANAPEC accompagne l'ONDA dans le processus de recrutement, à travers des prestations de sourcing de candidats et des actions de formation complémentaires à l'embauche au profit des nouvelles recrues, dans le cadre du programme TAEHIL. Les formations prévues dans ce cadre devront répondre aux besoins spécifiques et exprimées par l'ONDA, qui a réussi à intégrer cette année quelque 117 nouveaux postes d'emploi dans différentes spécialités notamment l'ingénierie et les nouvelles technologies.

Libération :

• Le Président de la Chambre des Représentants, Habib El Malki, s'est entretenu récemment avec le président des Commissions nationale de la protection des données à caractère personnel (CNPDCP) et du droit d'accès à l'information (CDAI), Omar Seghrouchni. Lors de cette réunion, qui intervient après l'entrée en vigueur de la loi 31.13 sur le droit d'accès à l'information, le président de la Chambre des représentants a exprimé son soutien total aux actions de la Commission du droit d'accès à l'information, indique un communiqué de la CDAI. Selon la même source, El Malki a par ailleurs salué le rôle de cette instance dans la mise en œuvre des dispositions de l'article 27 de la Constitution de manière à consacrer les principes de transparence et à faciliter l'accès à l'information pour tous conformément à la loi 31.13, affirmant l'engagement de la Chambre des représentants en faveur de la mise en œuvre de ce texte.

• L'Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) a mis en place, mardi à Rabat, un Conseil scientifique en vue de renforcer sa contribution au développement du marché financier marocain, a indiqué l'Autorité dans un communiqué. Ce Conseil a pour missions d'informer l’AMMC sur l’état de l’art en matière de recherche académique dans le domaine des marchés financiers et de la régulation et de renforcer sa veille stratégique, ainsi que de produire, encadrer ou adapter au cas marocain des études sur des thématiques liées à ces domaines et de participer à la réflexion sur les problématiques des marchés et de la régulation dans le cadre de colloques, séminaires ou revues scientifiques de l’Autorité, souligné le communiqué. L’Opinion :

• L’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech a été primée "Best University Award" dans le cadre de la rencontre sur l’excellence de la recherche au Maroc "Research Excellence Day". L’UCA a été récompensée en reconnaissance de sa contribution à la promotion de la recherche scientifique nationale, indique un communiqué de cet établissement d’enseignement supérieur. Deux chercheurs de l’UCA, le mathématicien Feu Pr. Abdelghani Bellouquid et le géologue Pr. Nasrrddine Youbi ont été aussi primés "Best researchers award" par la qualité et le nombre de leur production scientifique répertoriée par l’Editeur Clarivate Analytics (Web of Science Group), durant les 5 dernières années (2014-2018).

• L'équipement des ménages en accès internet s’élève à 74%, soit près de 6 millions de ménages, selon l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Huit ménages sur 10 en milieu urbain sont équipés en accès internet, et 6 ménages sur 10 en milieu rural, d'après les résultats de l’enquête de collecte des indicateurs des technologies de l'information et de la communication (TIC), menée par l'ANRT auprès des ménages et des individus au titre de l’année 2018. Cette enquête, qui a porté sur un échantillon de près de 5.400 ménages et individus, fait état de l'équipement de 7 ménages sur 10 en internet mobile et de la généralisation du smartphone parmi les jeunes. "La totalité des ménages est équipée en téléphonie mobile (99,8%), tant en milieu urbain que rural", relève l'étude, précisant que le nombre moyen des individus équipés en téléphone mobile dans un même ménage ressort à 3,9.
Al Ahdat Al Maghribia :

• Le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a souligné à El Jadida, l'existence d’une "forte volonté" de traiter le problème des unités d’abattage de proximité des volailles "Riachats" en vue d’améliorer davantage la qualité du produit avicole. "Les pratiques illégales qui mettent en danger la vie des consommateurs et entravent le développement du secteur avicole sont inacceptables", a affirmé Akhannouch lors d’une journée d’information et de sensibilisation, tenue à l'initiative de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA) et de l’Association nationale des producteurs des viandes de volailles (APV), au profit des éleveurs et des commerçants des produits avicoles. Le ministre a rappelé, à cette occasion, la diffusion d'une circulaire conjointe, par les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture, au sujet des conditions de transport, de commercialisation des volailles vivantes et celles auxquelles doivent répondre les unités d’abattage de proximité des volailles destinées aux besoins exclusifs des ménages.

• Caisse de Compensation : Hausse fulgurante de la dotation budgétaire globale allouée au gaz butane et au sucre, durant la première moitié de cette année. Les charges de compensation affichent la plus forte hausse des dépenses de l’État : +121%, passant de 4,5 milliards de DH au premier semestre 2018 à 9,9 milliards à fin juin 2019, selon le dernier bulletin statistique des finances publiques de la Trésorerie générale du Royaume, 

Al Alam : • Le trafic des passagers à l'aéroport international de Marrakech-Menara a affiché une nette hausse de 36,23% en juin dernier par rapport au même mois de l'année 2018. Selon les statistiques publiées par l'Office National des Aéroports (ONDA), l'aéroport international de la cité ocre a accueilli un total de 513.539 passagers le mois dernier contre 376.962 voyageurs en juin 2018. Avec cette importante évolution à deux chiffres, cette infrastructure aéroportuaire s'est accaparée 24,53% du trafic aérien commercial global en juin dernier, occupant ainsi la 2ème place derrière l'aéroport international Mohammed V de Casablanca (41,93%).

• La croissance économique au Maroc devrait se situer à 2,7% en 2019 au lieu de 3% enregistrée en 2018 et 4% en 2017, indique le HCP dans sa note de conjoncture trimestrielle. A ceci s’ajoutent les estimations de Bank Al-Maghrib selon lesquelles le taux de croissance s’établirait à 2,7%, une donne qui préoccupe plusieurs observateurs. 
Akhbar Al Yaoum :

• Grâce au plan de valorisation des produits forestiers des coopératives, lancé en 2005, le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) a réussi à créer plus d'un million de journées de travail par an, indique le HCEFLCD. Intervenant en marge d'une journée d’étude sous le thème "Développement inclusif et travail décent", le Haut commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim Lhafi, a souligné que le secteur coopérarif joue un rôle important dans la promotion socio-économique du Royaume. Le secteur coopérarif constitue aussi la principale source de revenus directs, générant environ 2.000 dirham par mois en moyenne, pour plus de 20.000 foyers dans les zones rurales défavorisée où les opportunités de travail sont les plus faibles, a expliqué Lhafi, notant que les exportations des plantes aromatiques et médicinales génèrent 62 millions de dirhams, soit 4% des parts du marché mondial.

• Les résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménages, menée par le le Haut-Commissariat au Plan (HCP), montrent, que la confiance des ménages s’est dégradée au deuxième trimestre de 2019. En effet, l’indice de confiance des ménages (ICM), dont les composantes portent sur la perception de l’évolution du niveau de vie, du chômage, de l’opportunité à effectuer des achats de biens durables et la situation financière des ménages, s'est établi à 74,9 points au T2-2019 contre 87,3 points durant la même période un an auparavant, selon le HCP. Le recul du niveau de confiance des ménages au cours de ce trimestre procède de la détérioration de tous les indicateurs qui le composent, et ce autant par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année passée", explique le HCP. 

Bayane Al Yaoum :

• L’approvisionnement du marché en Levothyrox, médicament utilisé pour traiter les troubles de la thyroïde, se stabilisera progressivement au niveau national à partir de fin juillet, a assuré le ministère de la Santé. Cette matière vitale importée, dont aucune alternative thérapeutique n’est actuellement disponible, a enregistré une rupture de stock en raison de difficultés en approvisionnement au niveau mondial dues à la hausse de la demande durant cette année, affirme le ministère dans un communiqué, précisant que la direction des médicaments et de pharmacie en a été avisée par le fournisseur. Le fournisseur a assuré qu’il a été procédé à une évaluation des démarches à prendre pour redresser la situation et que leur mise en œuvre est en cours au niveau de différents sites dans le monde, dans le but d’assurer la disponibilité immédiate du médicament, souligne le communiqué.

• Débit internet : Le Maroc est en tête des pays du Maghreb en matière de débit internet. Le dernier classement établi par le site britannique spécialisé Cable place le Royaume à la 100e place sur 207 pays, loin devant la Tunisie qui arrive à la 114e place, la Libye (166è place), l’Algérie (182e place) ou encore Mauritanie qui traine à la 204e place.

Al Massae :

• La Commission de la justice et de la législation de la Chambre des représentants a suspendu l'examen du rapport annuel de 2018 sur « le Ministère public et la mise en œuvre de la politique pénale » en raison du vide concernant la nature de la personne qui le présentera. Ce vide avait provoqué un débat après le refus du président du Ministère public de présenter son rapport à la Chambre sous prétexte que cela n’est pas conforme au principe de séparation des pouvoirs. Al Massae a appris que la discussion du rapport est reportée à septembre prochain, en attendant que ce problème procédural soit résolu.

• La société marocaine a connu des changements démographiques importants, sachant que le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus augmentera d'une moyenne de 3,3% par an entre 2014 et 2050, a affirmé la ministre de la Famille, de la solidarité, de l'égalité et du développement social, Bassima Hakkaoui. Elle a ajouté que 33,7% de ces personnes sont en situation de handicap et que 12% seulement sont couverts par une assurance maladie et 12% par le RAMED. En marge d'une rencontre nationale de concertation sur le projet de politique publique intégrée pour les personnes âgées, Hakkaoui a souligné que cet évènement vise à préparer et à mettre en œuvre des mesures, des programmes et des activités visant à prévenir toute forme de marginalisation, d'exclusion et de maltraitance des personnes âgées, ainsi qu'à créer et à activer des mécanismes de coordination garantissant l'accès à différents services.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le président de la Chambre des représentants et président de l'Union parlementaire des États membres de l'Organisation de la coopération islamique (UPCI), Habib El Malki a exposé à Rabat les grandes lignes du plan d'action de l’Union, ainsi que ses initiatives futures. Intervenant à l’ouverture de la 3-ème réunion extraordinaire du comité exécutif de l'Union, El Malki a souligné l’élaboration d’un projet d’action d'étape en coordination avec le secrétariat général, selon une approche concertée et d'action commune. Il a indiqué que cette réunion extraordinaire reflète la conscience collective quant aux défis auxquels fait face le monde islamique et la volonté de l’Union de contribuer à apporter des réponses concrètes à ces défis.

• La presse marocaine est appelée à élaborer un nouveau modèle économique et professionnel pour préserver son indépendance, a affirmé, mardi à Rabat, l'écrivain et journaliste, Mohamed Brini. "Plus un journal est fort par sa crédibilité, son professionnalisme, son chiffre de ventes, la capacité de ses journalistes, leur intégrité et leur attachement à leur établissement, plus il est capable de défendre son indépendance", a souligné Brini qui était l'invité du Forum de la MAP sous le thème "l’indépendance de la presse entre mythe et réalité", ajoutant que c'est la finalité que doit se fixer la presse marocaine en vue d'élaborer un nouveau modèle "fort et puissant". L'écrivain et journaliste a affirmé que l'ensemble des chartes déontologiques de la profession font de l'indépendance de la presse l'un des fondements les plus importants du métier et un des principes indissociables, dont l'omission constitue une grave violation de l'éthique de la profession et de la sacralité de son message.

Rissalat Al Oumma :

• La Secrétaire d’État chargée de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Jamila El Moussali a estimé que la contribution de l’économie solidaire au PIB demeure toujours faible. Répondant à une question orale sur l’économie sociale et solidaire, présentée par le groupe Justice et Développement à la Chambre des conseillers, El Moussali a affirmé que son département aspire à améliorer la contribution de ce segment dans le PIB national, ajoutant que la loi-cadre, qui est en cours d’élaboration, constitue un mécanisme pour réaliser la convergence des différents intervenants. Elle a aussi souligné l’importance de mettre en place un dispositif pour assurer l’information nécessaire à cette convergence, mettant en avant la place qu’occupe le Maroc sur le plan mondial au niveau de l’économie solidaire.

• Dans une circulaire adressée aux Walis des régions et aux gouverneurs des préfectures et provinces, le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a appelé à activer la dématérialisation des procédures de dépôt, de traitement des demandes et d’obtention des autorisations via la plate-forme « rokhas.ma». Conformément aux Hautes Orientations royales portant sur l’adoption des nouvelles technologies dans l’administration marocaine afin d’améliorer la qualité des services rendus aux usagers, le ministère de l’Intérieur a lancé plusieurs chantiers de transformation numérique, dont la mise en place d’une plate-forme web interactive et unifiée « rokhas.ma» à l’échelle nationale assurant le traitement, le suivi et la délivrance des documents par les collectivités territoriales et les autorités locales, a ajouté le ministre.

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX