×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 14 octobre 2019

Lundi 14 Octobre 2019 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi :

Le Matin :

• Le gouvernement de Sa Majesté le Roi dénonce la démarche irresponsable, maladroite et irréfléchie de M. Salaheddine Mezouar, président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), qui a cru devoir commenter la situation interne en Algérie lors d’une conférence internationale tenue à Marrakech, indique le ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’étranger. Cette déclaration a soulevé des questionnements au niveau de la classe politique et de l’opinion publique quant à son timing et ses véritables motivations, précise le ministère dans un communiqué. La CGEM, poursuit la même source, "ne peut se substituer au gouvernement de SM le Roi dans la prise de positions sur les questions internationales et notamment le développement dans ce pays voisin", ajoutant que la position du Royaume du Maroc à ce sujet est "claire et constante".

• "Suite à une interprétation erronée par certains organes de presse du Rapport du SG de l’ONU sur le Sahara marocain, il a été fait état d’un soi-disant accord entre le commandement des Forces Armées Royales et le polisario sur un prétendu mécanisme militaire bilatéral de travail et de coordination. Tout en réaffirmant la non-véracité de cette interprétation, il y a lieu de signaler que les Forces Armées Royales n’ont jamais entrepris de dialogue et ne l’entreprendront jamais avec le polisario", indique-t-on de source militaire. Par ailleurs, les Forces Armées Royales collaborent étroitement avec la MINURSO afin d'assurer le respect de l’accord militaire N.1 et des accords de cessez-le-feu et mieux les prévenir, tient à souligner la même source.

L’Economiste :

• Lors de l'ouverture officielle de la session d'octobre du Parlement, le Discours Royal a tracé une nouvelle feuille de route dans laquelle le secteur privé est appelé à jouer un rôle décisif. Les banques ont été particulièrement interpellées pour s'impliquer dans la mobilisation des fonds nécessaires à la dynamique économique. Aujourd'hui, les établissements financiers doivent faire preuve de plus d'implication. D'autant qu'ils disposent des atouts leur permettant de favoriser la relance des activités économiques. Néanmoins, l'accès au financement reste encore compliqué pour certaines catégories, qui ont une perception négative du système bancaire. L'objectif est actuellement d'inverser la tendance. Cela devra passer par une plus grande ouverture vis-à-vis des PME et TPE, des auto-entrepreneurs, parallèlement aux efforts déjà engagés dans le financement des grandes entreprises.

• La CDG change de modèle économique et repense ses modes d'intervention. «Nous sommes dans une logique de transformation profonde de la CDG, c'était indispensable... Le mode « Opérateur » de bout en bout, adopté depuis longtemps, a montré ses limites puisqu'il épuise les fonds propres de la Caisse avec des rentabilités différées, explique Abdellatif Zaghnoun, directeur général de la CDG, Désormais, le groupe adopte de nouveaux modes opératoires en phase avec les défis du pays. Les enjeux de cette réorientation consistent à inscrire la CDG dans une logique de consolidation du modèle de croissance, de partenaire effectif du déploiement de la régionalisation avancée ou encore un acteur majeur de la stratégie nationale de transition énergétique. « La restructuration de la CDG ne s’est pas décrétée. Elle intervient dans le cadre d’un plan stratégique quinquennal (horizon 2022) qui puise ses fondamentaux d’un diagnostic rigoureux, lequel avait relevé les forces et faiblesses de l’organisation du groupe », a fait valoir Zaghnoun.

L’Opinion :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed Ali, lauréat du Prix Nobel de la Paix 2019. Dans ce message, SM le Roi indique avoir reçu avec grande joie la nouvelle de l'attribution du Prix Nobel de la Paix 2019 à M. Abiy, en reconnaissance de son rôle pionnier pour la résolution du conflit frontalier avec l’Érythrée et pour ses efforts en faveur de la paix et de la sécurité dans les régions de l'Afrique de l'Est et du Nord-Est. Le Souverain exprime Ses chaleureuses félicitations à M. Abiy pour cette haute consécration internationale qui représente un motif de fierté pour l’Éthiopie sœur. SM le Roi s'est dit convaincu que cette distinction ne fera qu'accroître la détermination et la volonté de M. Abiy de poursuivre ses bonnes œuvres pour la promotion et l'ancrage des valeurs universelles de coexistence, de tolérance et de fraternité.

• Des pétitionnaires latino-américains ont mis en avant, devant la 4ème Commission de l'Assemblée générale de l'ONU, la pertinence de l'initiative d'autonomie comme solution idoine à même de régler définitivement le différend artificiel autour du Sahara marocain. Intervenant à cette occasion, le journaliste péruvien, Ricardo Sanchez Serra, a livré un réquisitoire saillant contre le polisario tout en plaidant en faveur de l’initiative d’autonomie comme solution au conflit. Cette initiative, considérée par le Conseil de sécurité de l'ONU comme "une solution politique réaliste, viable et durable, basée sur le compromis", doit être recommandée par cette Commission comme la seule voie sérieuse et crédible pour mettre fin à ce différend régional, a souligné M. Sanchez Serra. Aujourd’hui le Maroc :

• L’aggravation du déficit budgétaire s'accentue. L’écart relevé à fin septembre est estimé à 6 milliards de dirhams portant ainsi le déficit du Trésor à 32,3 milliards de dirhams contre 26,3 milliards de dirhams à la même période de l'année passée. Ce creusement tient compte d'un solde positif de 4,1 milliards de dirhams dégagé par les comptes spéciaux du Trésor et les services de l'Etat gérés de manière autonome (Segma). C’est ce que l'on peut relever des dernières statistiques des finances publiques de la Trésorerie générale du Royaume (TGR). Les 9 premiers mois de l'année ont été marqués par une baisse de 5,9% des recettes ordinaires brutes et ce compte tenu du versement en 2018 de 24 milliards de dirhams du compte d'affectation spéciale intitulé «Compte spécial des dons des pays du Conseil de coopération du Golfe».

• Le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a finalisé l'acquisition de 100% du capital de la Banque Commerciale Internationale (BCI) de la République du Congo, auprès du Groupe BPCE (groupe bancaire français formé des réseaux Banque Populaire et Caisse d'Épargne), après avoir obtenu l’ensemble des autorisations réglementaires, a indiqué le groupe BCP. A travers cette acquisition, le groupe BCP renforce sa présence dans la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale) et atteint le cap stratégique de 30 pays de présence à l’international, dont 16 en Afrique. " Le rachat de la BCI permettra au groupe BCP d’asseoir sa présence dans la zone CEMAC à travers un programme d’inclusion financière porté par un écosystème de solutions digitales et technologiques en phase avec les attentes du marché", a souligné Kamal Mokdad, directeur général de la BCP.

Libération :

• Vingt ans de production législative au Maroc" est l'intitulé d'une nouvelle publication de la Chambre des représentants à l'occasion du 20ème anniversaire de l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône, laquelle dresse le bilan des textes législatifs adoptés par le Parlement depuis 1998. Présentée au Souverain par le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, vendredi à l’occasion de l’ouverture de la première session de la quatrième année législative de la 10-ème législature, cette publication de 1.158 pages compile les législations approuvées par législature et par secteur, et fournit un éclairage sur chaque texte et les différentes étapes par lesquelles il est passé, jusqu’à sa parution au bulletin officiel. Selon un communiqué de la Chambre des représentants, El Malki a présenté à Sa Majesté deux autres ouvrages à savoir : "Discours de SM le Roi Mohammed VI au parlement durant vingt années (1999-2019)" portant sur les discours royaux à l’ouverture des années législatives et les discours et messages du Souverain à l’occasion d’événements organisés au sein de l'institution législative, ainsi que "Chambre des représentants : vingt ans de diplomatie parlementaire" qui traite du bilan de l’action de la Chambre sur le front des affaires étrangères et des relations diplomatiques bilatérales et multilatérales.

• Une délégation parlementaire marocaine participera à la 141ème Assemblée de l'Union interparlementaire (UIP), qui se tient du 13 au 17 octobre à Belgrade en Serbie. La délégation marocaine, présidée par Ahmed Touizi, membre du Bureau de la Chambre des conseillers, participera à l'Assemblée de l'UIP et de ses commissions permanentes qui aborderont une série de questions relatives au respect du Droit international conformément à la Charte des Nations Unies, aux relations entre les Parlements et l'ONU et à la réalisation de l'objectif de couverture sanitaire universelle d'ici 2030, ainsi que le rôle des Parlements pour garantir le droit à la santé. Selon un communiqué de la Chambre des représentants, la 141ème Assemblée de l'UIP portera également sur l'examen de demandes d'inscription "d'un point d' urgence" par les Parlements nationaux membres de l'Union.

Al Bayane :

• Le dirham s'est apprécié de 0,39% par rapport au dollar et s’est quasiment stabilisé vis-à-vis de l'euro, lors de la période allant du 03 au 09 octobre, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, indique BAM dans une note sur ses indicateurs hebdomadaires, notant que les réserves internationales nettes se sont établies, au 4 octobre, à 232 milliards de dirhams (MMDH), en baisse de 0,4% d’une semaine à l’autre mais en progression de 3,8% en glissement annuel. Pour ce qui est des interventions sur le marché monétaire, Bank Al-Maghrib a injecté, au cours de la même période, un montant total de 75,8 MMDH, dont 69 MMDH sous forme d'avances à 7 jours sur appel d’offres, de 2,3 MMDH accordé dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME et de 4,5 MMDH via une opération de swap de change.

• Les services de la préfecture de police de Fès ont arrêté, samedi matin sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), trois individus, âgés entre 25 ans et 47 ans, en flagrant délit de possession de plus de 2 tonnes et 280Kg de chira. Les trois suspects ont été arrêtés à bord d’un véhicule léger à l'entrée de Fès, a indiqué un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale, ajoutant que l’un des mis en cause a opposé une résistance farouche avec un fusil de chasse, qu'il a utilisé pour tirer quatre coups de feu sur les policiers. Face à cette situation, les policiers ont été contraints de faire usage de leurs armes de service, tirant six balles, dont l’une a touché un des mis en cause au niveau des membres inférieurs, avant d’arrêter tous les suspects et saisir le fusil et deux balles, précise le communiqué.
Akhbar Al Yaoum :

• L'Association professionnelle méditerranéenne des pilotes maritimes (APMPM) organise, du 14 au 16 octobre au complexe portuaire Tanger Med, le Congrès africain des pilotes maritimes, sous le thème "Le pilotage maritime entre challenges et adaptation pour le développement portuaire d'une Afrique en émergence". Ce congrès professionnel, qui se tient pour la deuxième fois au Maroc après une première édition à Casablanca en 2012, est organisé par l'APMPM, représentant les pilotes du complexe Portuaire Tanger Med, avec le soutien de Tanger Med et en partenariat avec l'African maritime pilots’ association (AMPA) et l'International maritime pilots’ association (IMPA).

• Sept entreprises ont remporté les trophées "Export Bio Maroc 2019", une distinction initiée par le Club des entrepreneurs BIO (CEBio) en vue de valoriser les efforts, le dynamisme et les initiatives des entrepreneurs dans les filières biologiques. Les trois trophées pour la valorisation Bio à l'export (alimentaire, cosmétique, superfoods-compléments alimentaires) ont été décernés respectivement à "Atlas Olive Oils" (Production d'huile d'olive vierge), "Gold Cosmétic" (Produits cosmétiques) et "Domaine Spiruline" (production de microalgues et dérivés).

Al Massae :

• Lors d’une rencontre entre Nizar Baraka et les parlementaires istiqlaliens, le Secrétaire général du PI a appelé le gouvernement, dans sa nouvelle mouture, à présenter son programme gouvernemental, élaborer un projet de loi de finances propre à lui, reflétant son identité, redéfinir les priorités et se doter d'un agenda détaillé et précis dans le temps".

• Le groupe BMCE Bank Of Africa (BOA) a lancé son offre "Women in Business" (WIB) en partenariat avec la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et le soutien de l'Union européenne (UE), en vue de soutenir et accompagner les femmes entrepreneures. Lancée à l'occasion de la Journée nationale de la femme marocaine, cette offre répond ainsi à tous les besoins, notamment au niveau du financement, de l'équipement en produits et services bancaires et de l'accompagnement spécifique en termes de formation, mentoring et conseil.
Al Ahdath Almaghribia :

• Les professionnels du transport routier des marchandises ont annulé leur sit-in, prévu pour samedi dernier. La décision a été prise lors d'une réunion présidée, samedi, par le ministre de tutelle au cours de laquelle ont été abordées les différentes contraintes qui entravent le secteur du transport routier des marchandises. Il s'agit entre autres de la hausse du prix du gasoil qui impacte lourdement les conditions de compétitivité des entreprises de transport, et celles d'accès à la profession qui causent polémique chez les professionnels.

• L’annonce de la nouvelle mouture du gouvernement est un message politique, selon le Chef de l’Exécutif, Saâd Dine El Otmani. Lors d’une rencontre avec les secrétaires régionaux du PJD, El Otmani a fait savoir que c’est lui qui a proposé certains technocrates, dont les ministres de l’Enseignement supérieur et de la Santé, estimant qu’il est possible de renforcer certains secteurs avec les compétences des technocrates. Par ailleurs, la nomination du Secrétaire nationale de la jeunesse PJDiste est à même d'encourager les jeunes à plus d’implication dans la vie politique.

Al Alam :

• Le 5ème Symposium business et santé en Afrique (AHBS) dédié au partenariat Public-Privé dans le secteur de la santé dans le Continent, sera organisé l’année prochaine au Maroc. L’organisation de cette 5eme édition par l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP), a été annoncée lors de la cérémonie de clôture du 4eme symposium business et santé en Afrique tenue à Addis-Abeba, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc en Ethiopie et à Djibouti, Nezha Alaoui M'hammdi et la directrice exécutive de l’AMIP, Leila Sentissi. Plus de 350 délégués d’Afrique, professionnels de la Santé et représentants d’organisations internationales sont attendus à cette 5eme édition de l’«AHBS».

• Le Royaume a attiré plus de 3 milliards d'euros d'investissements étrangers en 2018, ont relevé les intervenant à l'ouverture de "Maroc leadership Forum 2019", qui s'est ouvert vendredi en fin d'après-midi à Paris, avec la participation de cadres marocains, des investisseurs, des bailleurs de fonds, des dirigeants et managers d’entreprises marocaines, et des décideurs et influenceurs africains de grands groupes internationaux.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Des anticipations positives de la Banque mondiale en faveur du Maroc. L’institution financière internationale s'attend à une accélération progressive de la croissance de l'économie marocaine. Elle devra s'établir en moyenne à 3,3% en 2020 et 2021. Ces prévisions ont été relayées dans le dernier rapport de suivi de la situation économique de la Banque mondiale (BM). Cette accélération de croissance telle qu'estimée par l'institution financière devrait être tirée principalement par les activités secondaires et tertiaires. Cette dynamique sectorielle devrait par ailleurs être soutenue par de substantiels investissements étrangers. Selon la Banque mondiale, d'importants flux IDE continueront d'alimenter l’industrie automobile. Les prévisions de la BM portent également sur une inflation d’environ 1%.

• Le nombre des passagers ayant transité par l'aéroport international Marrakech-Menara a affiché une nette progression de 24,92% durant les huit premiers mois de l’année 2019, a indiqué l'Office National des Aéroports (ONDA). Ainsi, l'aéroport de la cité ocre a accueilli un total de 4.163.074 passagers à fin août de l'année en cours, contre 3.332.535 voyageurs durant la période janvier-août 2018, selon les données publiées par l'ONDA. Grâce à cette importante performance, cette infrastructure aéroportuaire a vu sa part du trafic aérien commercial s'établir à 24,95% durant les huit premiers mois de 2019, derrière l'aéroport international Mohammed V de Casablanca (41,49%), a fait savoir l'Office.

Rissalat Al Oumma :

• Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a réitéré sa position de principe visant l'abolition de la peine capitale, à l'occasion de la célébration de la 17ème Journée mondiale contre la peine de mort qui coïncide avec le 30ème anniversaire de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant. Citée par un communiqué du conseil, la présidente du CNDH a rappelé lors de cet échange la position de principe du CNDH visant l’abolition de la peine de mort, rappelant que l'institution a appelé à plusieurs reprises le gouvernement à voter en faveur de la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies en faveur d'un moratoire sur l’exécution de la peine capitale, dans la perspective de son abolition, et pour l'adhésion au deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques visant à abolir la peine de mort. • Le Chef de l’Exécutif, Saâd Dine El Otmani, se réunira aujourd’hui avec les secrétaires généraux des centrales syndicales les plus représentatives qui lui présenteront leurs remarques et propositions sur le PLF 2020. Il sera également question d’examiner les points inscrits dans le cahier revendicatif des syndicats. "La réunion d’El Otmani avec les syndicats revêt une importance capitale. Il a été conclu ces dernières années de se réunir le mois d’octobre de chaque année pour examiner les grandes orientations du PLF, mais il semble que les remarques et les propositions des centrales syndicales restent lettre morte », a indiqué Abdelkader Zaïr, secrétaire général de la CDT. Par ailleurs, la rencontre d’aujourd’hui pourrait être différente, surtout après la signature, le 25 avril dernier, de l’accord social entre le gouvernement, les syndicats et la CGEM, a-t-il souligné. Bayane Al Yaoum :

• Même si le PPS a rejoint les rangs de l'opposition, il continuera à soutenir tout ce qui mérite, à interagir de manière positive avec toutes les propositions de nature a servir les intérêts du peuple marocain, a souligné le Secrétaire général du parti, Nabil Benabdellah. Le PPS peut avoir un impact plus significatif depuis sa nouvelle position, a-t-il estimé, lors d’une rencontre avec les parlementaires du parti du livre à la Chambre des représentants.

• Le HCP a lancé une plate-forme dédiée à la diffusion des indicateurs des objectifs de développement durable afin de garantir un accès plus large aux données sur ces indicateurs disponibles au niveau national. Cette plate-forme est conçue conformément aux normes et conditions internationales et couvre, d'une part, la liste officielle des indicateurs adoptés dans le Cadre mondial pour mesurer les objectifs de développement durable, approuvé en mars 2017. En revanche, lors de la quarante-huitième session de la Commission de statistique des Nations Unies, il couvre les indicateurs nationaux complémentaires préparés par le Haut-commissariat à la planification pour une mesure tenant compte du contexte national permettant d'atteindre les différents objectifs des objectifs de développement durable, indique le HCP dans un communiqué.

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX