×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse du 8 août 2019

Jeudi 08 Aout 2019 - PAR bourse news

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

L'Economiste :

• Bientôt ce sera la fin de la déclaration manuelle des nuitées dans les établissements touristiques classés. Les professionnels seront dans l'obligation de télédéclarer quotidiennement les nuitées sur un nouveau portail qui vient d'être mis en place par les ministères du Tourisme et de l'Intérieur ainsi que la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la Gendarmerie royale. En plus de répondre à un souci sécuritaire, cette plateforme électronique pourra fournir quotidiennement des statistiques permettant d'avoir de la visibilité sur l’évolution du secteur touristique.

• Près de 1.200 plaintes déposées contre les avocats en 2018. Elles remettent sur table l'urgence de la réforme de la profession. Pourtant, ce chiffre englobe uniquement les requêtes adressées à la justice. « Il n'intègre pas les plaintes envoyées directement aux bâtonniers. Les Ordres des avocats ne communiquent pas leurs statistiques au Parquet », précise la présidence du ministère public sans expliquer ce défaut de communication. Par conséquent, les 1.200 cas recensés ne reflètent pas totalement l'ampleur du contentieux qui oppose des clients à leurs avocats. Rapporté aux 16.000 praticiens en exercice, ce chiffre pourrait paraître insignifiant. Mais le fait est là, les auxiliaires de justice ont mauvaise presse d’où la récente réforme du Code pénal.

Aujourd’hui le Maroc :

• La ville d'Agadir sera dotée d'un nouveau marché solidaire des produits du terroir. D'un investissement total de 18 millions DH, il assurera un rayonnement optimal pour les produits issus de cette région et les rapprochera du consommateur final à longueur d'année. Fruit d'une convention de partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la solidarité, la Région Souss-Massa et l'Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l'arganier, ce nouveau projet a été ratifié par le Conseil de la région lors de sa dernière session ordinaire tenue le mois dernier. Ce nouveau marché permettra de promouvoir l'économie sociale et solidaire, particulièrement les activités féminines dans les secteurs du terroir et de l’artisanat, qui souffrent d’un problème d’accès au marché national.

• Après Laayoune, Agadir dévoile la carte de formation de sa cité des métiers et des compétences. Ce pôle d'excellence promu dans le cadre de la nouvelle feuille de route de la formation professionnelle devrait offrir à terme 3.000 places pédagogiques réparties sur plus de 58 filières. 9 pôles de formation sont identifiés. Citons à cet effet l'industrie et l'industrie navale, le BTP, l'agro-industrie et agriculture, le digital et l'offshoring, la santé, le tourisme-hôtellerie-restauration, la gestion et le commerce ainsi que l'artisanat et la pêche. Ces détails ont été dévoilés lors d'une récente rencontre entre les représentants de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et les acteurs locaux des différentes régions où ces cités seront implantées. 

Le Matin :

• La Direction générale des impôts (DGI) poursuit son chantier de transformation stratégique. Elle planche sur l’implémentation d’un dispositif de contrôle interne. Ses missions : veiller à la réalisation des objectifs stratégiques de la DGI notamment en ce qui concerne l’amélioration des performances et de la qualité de service, ainsi que la réactivité du fisc face aux mutations de l’environnement. Il s’agit également de maîtriser les risques induits par les activités opérationnelles de la DGI et moderniser le dispositif de contrôle à travers la professionnalisation de l’audit interne. L’institution doit commanditer le 19 septembre prochain pour plus de 3 millions de dirhams l’étude d’implémentation de ce dispositif.

• Après une décennie passée à Rabat, l’École de gouvernance et d’économie (EGE) prend un nouvel essor en rejoignant, à partir de la rentrée académique 2019-2020, l’Université Mohammed VI Polytechnique sur le campus de la ville verte de Ben Guerir, indique un communiqué des deux établissements. Dans ce nouvel environnement, l’EGE pourra donner une nouvelle dimension à son projet initial – centré sur la science politique – en le déployant dans des filières de Licence et de Master entièrement revisitées, bâties à partir d’une double exigence d’interdisciplinarité et d’ouverture aux perspectives et aux méthodes nouvelles : Economie appliquée, Science politique, Relations internationales et Sciences comportementales pour les politiques publiques. 

Al Bayane :

• L'affaire de l'insuline redémarre. Sothema a déposé début août 2019 une plainte au département du Commerce extérieur. Elle avait un délai de 30 jours pour entamer sa démarche, et ce à compter du 04 Juillet dernier. L'entreprise réclame la reconduction du droit antidumping de 13,89% appliqué aux importations d'insuline originaires du Danemark. Novo Nordusk et l'unique importateur Laprophan sont directement concernés. L'antidumping a été suspendu en mai 2015 après un engagement sur le prix déposé par le fabricant danois et validé par le ministère. Ce deal de 5 ans expire le 28 octobre 2019. Sothema peut donc se prévaloir d'une nouvelle mesure. Le commerce extérieur traite sa demande pour décider si l'ouverture d'une enquête s'impose. Son avis est attendu pour septembre 2019.

• L'activité monétique marocaine a enregistré 198,3 millions de transactions pour un montant global de 164,2 milliards de dirhams durant le 1er semestre 2019, indique le Centre monétique interbancaire (CMI). L’activité est en progression de 10,4% en nombre d’opérations et de 9,9% en montant par rapport à la même période en 2018, relève le CMI dans son rapport sur l’activité monétique, soulignant que l’encours des cartes bancaires émises par les banques marocaines a atteint près de 15,8 millions de cartes.
L’Opinion :

• Le flux des Investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a atteint plus de 8,2 milliards de dirhams (MMDH) au premier semestre de 2019 contre 10,3 MMDH lors de la même période un an auparavant, soit une baisse de 19,6%, selon l’Office des changes. Ce résultat s’explique par la baisse des recettes des IDE de 7,7%, conjuguée à la hausse des dépenses de 10,8%, explique l’Office des changes dans une note sur les indicateurs des échanges extérieurs du mois de juin. A l’inverse, le flux net des Investissements Directs Marocains à l’Étranger (IDME) a augmenté de 68,1% à 4,2 MMDH au titre des six premiers mois de 2019, relève la même source, précisant que les investissements marocains à l’étranger ont enregistré une hausse de 49,7% à 5,08 MMDH, tandis que les cessions d’investissement ont baissé de 1,4%.

• Entre juin 2018 et avril 2019, le secteur bancaire islamique a connu une croissance de 110 %. Néanmoins, le secteur représente toujours moins de 1 % du total des prêts du secteur bancaire à fin 2018. Dans une récente note sur la finance islamique au Maroc, Fitch Ratings souligne que l'absence d'une infrastructure financière islamique développée, en particulier en ce qui concerne le financement, et le manque de sensibilisation du public limiteront l'expansion du secteur à moyen terme. L'agence de notation américaine prévoit que la plupart des banques participatives commenceront bientôt à offrir du financement par le biais des différents types de structures conformes à la charia, telles que les contrats Mudarabah, Ijara et Istisna.

Libération :

• Les retraités marocains de France bénéficieront de leurs pensions de retraite et de la protection sociale même s’ils résident au Maroc et ils n’ont plus l’obligation de rester en France pour en jouir. Cette information n’est pas un scoop puisqu’elle a fait la une de plusieurs médias nationaux en juillet dernier. Pourtant, la réalité est tout autre. En fait, il s’agit uniquement là d’une amélioration de leur prise en charge santé. « Il ne s’agit en aucun cas d’allocations de retraite. La loi votée par l’Assemblée nationale en novembre dernier est claire puisqu’elle évoque particulièrement une extension de la prise en charge des frais de santé des « chibanis » qui ont travaillé durant des dizaines d’années pour certains d’entre eux avant de retourner à la mère patrie, a indiqué Abdellatif Maârouf, auteur du livre : « Histoire des Marocains aux Pays-Bas: Présence et Mémoire ».

• Au cours de sa réunion du lundi 5 août 2019, le Bureau de la Chambre des représentants a enregistré avec une grande fierté et une grande appréciation la teneur du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l'occasion de la Fête du Trône qui a marqué le 20è anniversaire de l'accession de Sa Majesté au Trône de ses glorieux ancêtres. Vu le sens et les objectifs des chantiers lancés par Sa Majesté le Roi dans le discours du Trône qui s'appuient sur l'accumulation et la vision multidimensionnelle, et eu égard au mandat constitutionnel, aux attributions constitutionnelles, aux fonctions, au statut institutionnel et à la responsabilité des membres de la Chambre des représentants, le Bureau a réaffirmé la mobilisation des composantes politiques de celle-ci et son implication dans l'achèvement des chantiers et l'élaboration de politiques et programmes de réformes qui seront initiés pour renforcer la confiance dans les institutions, le processus de réforme et la consolidation de la démocratie et de l'édifice institutionnel national. 

Akhbar Al Yaoum:

• L'offre en ovins et caprins dépasse la demande de plus de 40% à la veille de la fête de l'Aïd Adha 1440, a annoncé le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. "L'offre en ovins et caprins destinés à l'abattage de l’Aïd est estimée à près de 8,5 millions de têtes dont 4,3 millions d’ovins mâles, 2,8 millions de brebis et 1,4 millions de caprins. La demande est quant à elle estimée à 5,4 millions de têtes, dont 5 millions d’ovins et 460 milles caprins", indique un communiqué du ministère, qui procède à l'évaluation de la situation prévisionnelle d'approvisionnement du marché en animaux destinés à l'abattage pour le sacrifice de l’Aïd ainsi que l'état sanitaire du cheptel, en étroite concertation avec les professionnels de la filière des viandes rouges.

Al Massae :

• L’information « l’offre dépasse la demande » comme l’a confirmée le ministre en charge de l’agriculture semble se heurter à la montée des prix sur les marchés dans un certain nombre de villes marocaines. Et si les éleveurs du cheptel attribuent cette montée à la cherté des aliments pour animaux, l’intervention des intermédiaires sur la chaîne a accru les souffrances des citoyens, provoquant une stagnation marquée depuis le début de cette semaine. Les intermédiaires ont resserré leur emprise sur un certain nombre de quartiers et de marchés après avoir réussi à acquérir un nombre important de têtes afin de doubler leurs bénéfices. Pour sa part, le ministère de l'Agriculture, de la Pêche, du Développement rural, de l'Eau et des eaux Forêts a publié un communiqué confirmant la disponibilité du bétail avec une offre dépassant la demande de plus de 40%.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Meknès ont arrêté en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, trois individus pour leur implication présumée dans une affaire d'enlèvement, de séquestration et de demande de rançon. Les services de la sûreté de Meknès avaient reçu, mardi tôt dans la matinée, un avis concernant la disparition d'un individu dans des circonstances suspectes, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que la personne qui a porté plainte avait appelé par téléphone la victime mais une personne inconnue a décroché, prétendant qu'elle a séquestré la victime à cause d'une transaction financière entre eux, exigeant une rançon d'un million de dirhams pour sa libération.
Al Alam :

• Afin d’assurer le succès de la campagne nationale pour la préservation de l’environnement durant les jours de l’Aid Al Adha, Nouzha El Ouafi, secrétaire d’Etat chargé du développement durable, a envoyé une circulaire aux directeurs régionaux de l’environnement pour les inviter à organiser des campagnes de sensibilisation au profit des citoyens pour les pousser à collecter les déchets générés le jour de l’Aid. El Ouafi a plaidé pour des caravanes de sensibilisation en coordination avec les autorités, les collectivités locales et les associations de la société civile. Al Ittihad Al Ichtiraki :

• De nouvelles décisions arbitrales du comité de suivi pour la mise en œuvre des recommandations de l’Instance Équité et Réconciliation (IER) ont été remises au profit de 624 bénéficiaires, lors d'une rencontre organisée par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH). Les bénéficiaires de ces nouvelles décisions arbitrales sont répartis sur plusieurs groupes de victimes ou leurs ayants-droit, qui seront indemnisés des violations graves des droits de l’Homme commises à leur encontre entre 1956 et 1999 et qui ont fait l'objet de traitement conformément aux normes et critères définis dans le rapport final de l’IER.

Bayane Al Yaoum :

• La répartition des droits d'auteur dans toutes ses catégories musicales, dramatiques et littéraires, qui a profité à quelque 4.479 bénéficiaires, a connu une augmentation significative de 192% pour la période allant de janvier à début août 2019, en comparaison avec la même période de l'année précédente, a indiqué, mercredi, le ministère de la Culture et de la Communication (département de la communication). Les répartitions se sont élevées à 25.886.746 dirhams, contre 8.845.321 dirhams lors de la même période de 2018 et ce, grâce à la nouvelle stratégie adoptée pour la gestion des dossiers des adhérents et la déclaration de leurs travaux, une stratégie basée sur la célérité et la précision dans le traitement de ces dossiers, précise le ministère dans un communiqué.

Rissalat Al Oumma :

• Quelque 567.932 passagers et 159.110 véhicules ont regagné le Maroc par le Port Tanger Med, durant la période allant du début de l'opération Marhaba, le 5 juin, jusqu'au 5 août, indique l'autorité portuaire de Tanger Med. Le pic des entrées de l'opération Marhaba a été enregistré durant le weekend du 3 au 4 août, les arrivées ayant atteint un total de 61.197 passagers et 15.601 véhicules, précise un communiqué de ladite autorité.

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX