×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse du 5 novembre 2018

Lundi 05 Novembre 2018 - PAR bourse news

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi :

*Le Matin. :

- Le boom de la bancassurance ne se dément pas. Bien au contraire. La distribution de produits d'assurance par les réseaux autres que ceux des compagnies d'assurances, à savoir essentiellement les banques, est passée à la vitesse supérieure. Ainsi, au cours de l’année 2017, elle a réalisé une nette progression de 21% sur un an, générant un volume de primes de 9,7 milliards de DH, selon les derniers chiffres publiés par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS).

- L’Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC) compte réaliser la deuxième enquête nationale sur la corruption au Maroc. Elle doit recruter, le 18 décembre prochain, un consultant pour lui confier la réalisation de cette étude. Coût de la prestation : 2,3 millions de dirhams. L’enquête comprendra un nouveau volet d’analyse concernant le secteur privé, et ce, en préparation à une étude détaillée spécifique à réaliser ultérieurement par l’ICPC.

*L'Economiste.:

- Un très grand dossier sera jugé ce lundi 5 novembre au tribunal de commerce de Casablanca. Le directeur général et les administrateurs de la compagnie pétrolière Samir sont menacés par une extension de la liquidation à leurs biens personnels. Il leur est reproché la faute de gestion. Pour l'heure, trois membres du conseil d'administration contestent les accusations du juge commissaire. De par l'ampleur des créances en jeu, de la taille de la compagnie, sa cotation à la Bourse et le profil des protagonistes, cette affaire va poser les jalons d'une jurisprudence inédite.

- De plus en plus d'investisseurs s'intéressent aux opportunités offertes par les provinces du sud. La gamme des secteurs intéressant les opérateurs étrangers est large. Cela va de l'agriculture aux énergies nouvelles en passant par le tourisme. La région de Laâyoune-Sakia El Hamra arrive en pôle position. Lors du Forum d'affaires Maroc-France organisé à Laâyoune, le Conseil de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra a dévoilé aux investisseurs son Plan de développement régional (PDR). Une première dans le sens où c'est la première région qui a bouclé son PDR. Ainsi, 49 milliards de DH seront dédiés aux investisseurs dont 6 milliards auprès du secteur privé d'ici 2022. Un portefeuille de 140 projets a été identifié. Le PDR devra permettre une croissance de 50% du PIB et une valeur ajoutée additionnelle de plus de 8 milliards de DH. Il table sur la création de 25.000 nouveaux postes en 2022 et 37.500 en 2025.

*Al Bayane.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, a donné Ses Hautes directives afin que les actions d'assistance humanitaire s’organisent dans les régions touchées par la vague de froid survenue au mois d’octobre, indique un communiqué de la Fondation, précisant qu'une première phase d’intervention est programmée dans la région de Midelt à partir du 3 novembre. A cet effet, la Fondation a déployé une campagne médicale dans la localité de Boumia, ajoute la même source, faisant savoir que celle-ci vise à favoriser un plus grand accès aux populations démunies de la région, aux soins de santé à travers des prestations de traitement et de dépistage multidisciplinaires.

- Le comité d'organisation du Grand prix national de la presse (GPNP) a annoncé la prolongation du délai de dépôt des dossiers de candidature jusqu'au 12 novembre prochain, conformément à l'article 8 du décret portant création de ce prix. Cette décision vise à permettre à l'ensemble des journalistes de compléter la procédure de dépôt de leurs dossiers de candidature. Les distinctions concernent les catégories suivantes: le prix de la télévision, le prix de la radio, le prix de la presse écrite, le prix de la presse électronique, le prix de l’agence de presse, le prix de la production journalistique amazighe, le prix de la production journalistique hassanie, le prix de la photographie, en plus d'un prix honorifique en hommage à une personnalité du monde des médias ayant contribué à l'évolution du paysage médiatique national et à la consécration des nobles principes du métier.

*Libération. :

- Une délégation de la Chambre des conseillers participe à l'opération d'observation des élections de mi-mandat prévues mardi prochain aux Etats-Unis. Composée des conseillers, Mohamed El Bakkouri et Abdelkarim Al Hams et de l'accompagnateur administratif Hatim El Fethouni, la délégation marocaine fait partie de 100 parlementaires représentant les pays membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). La participation des parlementaires marocains à cette opération, organisée par le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'Homme (BIDDH) relevant de l'OSCE, intervient en réponse à une invitation adressée par le président de l'Assemblée parlementaire de l'organisation, George Tsereteli. 

- Le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et l'Egypte s'est élevé à plus de 505 millions de dollars en 2017, a indiqué le directeur de la représentation commerciale au ministère égyptien du Commerce et de l'Industrie, Ahmed Antar. Le Maroc est le 42è investisseur étranger en Egypte, a souligné Antar lors d'une intervention à l'occasion du troisième Forum international pour le développement et la coexistence entre les peuples (30 et 31 octobre), notant que ces investissements touchent plusieurs secteurs tels que l'industrie, les services, l'agriculture et le tourisme. D'autre part, les investissements égyptiens au Maroc ont atteint 249 millions de dollars en 2017. Ils sont concentrés sur les secteurs touristique et immobilier. 
*Al Massae. :

- Le chef du gouvernement s'est fourré dans un beau pétrin après la réunion qu’il a tenue avec les syndicats les plus représentatifs dans le cadre du dialogue social. Saad Dine El Otmani n’a pas apporté une nouvelle offre. Son offre, qui consiste en l’augmentation des salaires de 400 DH étalée sur trois ans en faveur des fonctionnaires classés dans les échelles 9 et 10, dotés d’échelons inférieurs à 5, a été repoussée par les syndicats qui n’ont pas tardé à annoncer leur retrait de la session du dialogue. L’UGTM, elle, a décidé de boycotter le dialogue social jusqu’à l’annonce d’une meilleure offre.

- La CDG et Poste Maroc lancent « Tawfir Sakane » pour les personnes à revenu irrégulier. Le lancement de ce produit, destiné à une population qui ne dispose pas d’un revenu fixe, pour lui permettre d’accéder à un logement, a eu lieu lors d’une rencontre tenue à Rabat à l’occasion de la Journée mondiale de l’épargne.

*L'Opinion.:

- Le Maroc a pu renforcer son attractivité aux yeux des investisseurs étrangers à la faveur de la stabilité politique dont le Royaume jouit et des réformes audacieuses mises en œuvre durant les dernières années, a déclaré Graham Thompson, directeur du département Afrique au sein d'Ernst & Young (EY), un des plus importants cabinets d’audit financier et de conseil au monde. Le Maroc a pu asseoir un environnement favorable aux investissements grâce à une série de réformes mises en œuvre ces dernières années, a indiqué Thompson, relevant que ces réformes offrent les garanties solides que les investisseurs cherchent en termes de protection de leurs projets et de conditions d’épanouissement de leurs activités.

- Trois conventions et deux mémorandums d'entente portant sur la réalisation de projets de développement dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra ont été signés en marge du Forum d'affaires Maroc-France qui s'est tenu du 2 au 4 novembre à Laâyoune, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Il s'agit de deux conventions de partenariat pour le développement, la commercialisation et la gestion du parc industriel et logistique de la ville d'El Marsa (25 km de Lâayoune), d'une convention-cadre pour la mise en place d'un campus de formation ainsi que de deux mémorandums d'entente pour le développement de programmes d'insertion professionnelle dans les métiers du numérique. Les conventions relatives au développement, à la commercialisation et à la gestion du parc industriel et logistique d'El Marsa s'inscrivent dans le cadre du contrat-programme du nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

*Bayane Al Yaoum. :

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, a procédé, vendredi au siège de la Société nationale de Radiodiffusion et de Télévision (SNRT), au lancement des causeries de la Radio Mohammed VI du Saint Coran, sur Al-Hadith Ash-Sharif, "Addourous Al Hadithia". Ce programme s’inscrit dans le cadre des Hautes instructions et orientations Royales en vue d’éclairer les gens au sujet de l’authentification de la Tradition et des Paroles du Prophète (Prière et Salut sur lui), et leur protection en tant que deuxième source de l’Islam.

- Le Maroc est disposé à partager ses expériences "réussies" dans le domaine océanique et maritime, dans le cadre d'une approche respectueuse de l’environnement, en capitalisant sur ses stratégies et programmes nationaux, notamment le plan "Halieutis", a relevé le secrétaire d'Etat chargé du développement rural et des eaux et forêts, Hammou Ouhelli. "Le Maroc, dont les côtes s'étendent sur plus de 3.500 km, a su accumuler une bonne expertise en matière de gestion des ressources océaniques et maritimes, grâce à des programmes et plans nationaux respectueux de la faune et la flore marines", a indiqué Ouhelli dans une déclaration en marge de sa participation à la 5ème conférence internationale "Our ocean", tenue les 29 et 30 octobre à Bali.



*Al Alam. :

- L'UGTM a annoncé son intention de se retirer du dialogue social avec le chef de gouvernement, en conformité avec ses valeurs et ses convictions. Le syndicat a fait ce choix après avoir pris conscience du "peu de sérieux" du gouvernement dans la réussite de ce dialogue et compte tenu des préoccupations et inquiétudes des salariés. Le secrétaire général de l'UGMT, Mayara Enaâm, a souligné que l'état-major du syndicat a pris cette décision car la nouvelle loi de finances n'a pas introduit un seul mot faisant référence au dialogue social, ce qui témoigne selon lui d'une volonté de consacrer le statu quo. L'UGTM avait initialement exprimé ses positions préliminaires quant à la réussite du dialogue social selon des conditions bien définies, a-t-il ajouté.

- Jusqu'au 30 septembre dernier, 140 décès ont été recensés dans les rangs des détenus, a indiqué la Délégation générale à l'Administration pénitentiaire et à la réinsertion. Selon un rapport publié par la Délégation, les lieux de décès sont répartis entre les hôpitaux (111 cas de décès), à l'intérieur de l'infirmerie de l'établissement pénitentiaire (7 cas) et sur le chemin vers l'hôpital (14 cas).
*Akhbar Alyaoum. :

- Le Conseil national de la presse, qui a finalement vu le jour, veillera à ce que les cartes professionnelles soient remises aux journalistes à compter de l'année prochaine, sans aucune ingérence de la part de l'exécutif, a indiqué le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de du respect de l'indépendance des médias.

- Daoudi : Nul besoin de plafonner les prix des hydrocarbures. Alors que le chef de gouvernement Saâd Dine El Otmani a souligné que l'exécutif était déterminé à plafonner les prix des hydrocarbures à court terme, le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, a déclaré que cela n'était plus nécessaire. Car la décision a été prise lorsque la marge bénéficiaire était élevée après la libéralisation du secteur des hydrocarbures en 2015, a-t-indiqué, notant que l'objectif du plafonnement est de réduire les prix du carburant, ce que les entreprises ont fini par faire. Les sociétés de distribution des carburants avaient baissé le prix en deçà de ce que le gouvernement allait proposer, à l'exception de certaines entreprises dont les prix restent élevés, a expliqué Daoudi dans une interview accordée au journal.

*Al Ahdath Al Maghribia. :

- Le gouvernement de Saâd Dine El Otmani se dirige vers le développement de son parc automobile à travers l'acquisition de voitures électriques, dans le but de réduire les taux d'émission ainsi que la pollution. Le ministre de l'Énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, a révélé que ce type de voitures coûte cher, mais, justifiant la nouvelle orientation du gouvernement, a argué que ces véhicules contribueront à améliorer l'efficacité énergétique et à réduire la consommation du carburant dans les institutions publiques.

- Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, a indiqué que 262 sites d'information ont été autorisés sur les 700 sites ayant été déclarés, et ce sur la base de plus de 4.000 sites présents au Maroc. S'exprimant à l'ouverture du cours inaugural de la Maison de la presse placé sous le thème "La scène médiatique marocaine: les références juridiques, les pratiques professionnelles et les aspirations sociétales", Laaraj a souligné que le Maroc dispose d'indicateurs positifs en matière de liberté de la presse, précisant que ces indicateurs concernent particulièrement l'indépendance, le pluralisme, la liberté et la protection.
*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

- La secrétaire d'Etat chargée du Commerce extérieur, Rkiya Edderhem, a affirmé que les provinces du Sud du Royaume offrent un climat d'investissement et d'affaires très attractif grâce à une forte volonté politique qui vise à en faire un exemple de développement régional et durable. Les régions du sud du Maroc ont connu une évolution notable sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI et un bond qualitatif à la faveur du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé en 2015 par le Souverain, a-t-elle souligné lors du Forum d'affaires Maroc-France qui s’est tenu du 2 au 4 novembre à Laâyoune.

- Le comité intergouvernemental d'experts (CIE) du bureau de la commission économique pour l’Afrique (CEA) en Afrique du Nord a appelé, au terme des travaux de sa 33è réunion tenue du 30 octobre au 2 novembre à Tunis, à accélérer la ratification de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Cette zone, qui représente une stratégie clé pour le développent du commerce intra-régional, devrait générer des gains économiques considérables pour le continent africain, ont souligné les participants à cette rencontre organisée sous le thème "La révolution des données en Afrique du Nord : Mettre les données au service de la transformation structurelle".

*Rissalat Al Oumma. :

- Le ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle a affirmé que 39.165 conflits individuels au travail ont été traités par les inspecteurs de travail au cours des neufs premiers mois de l’année en cours. Intervenant devant les députés de la commission des secteurs sociaux, Yatim a souligné que 53.607 plaintes ont été réglées et 2.514 salariés ont été réintégrés.

- La Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion a indiqué que la population carcérale du Maroc a atteint 82.989 au début d’octobre denier, dont 1.898 détenues; répartis sur 76 établissements pénitentiaires. Jusqu’au mois d’octobre dernier, plus de 34.230 individus étaient encore incarcérés dans le cadre de la détention préventive, soit 41,25% de la population carcérale.

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autres articles en relation