×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse du 16 avril 2018

Lundi 16 Avril 2018 - PAR bourse news

Voici les principaux titres développés par la presse nationale : *L’Economiste. :

- L’économie du green: le juteux business du golf. A ce jour 38 parcours sont opérationnels et une dizaine est en cours de réalisation. Au Maroc, un golf coûte entre 80 et 100 millions de dirhams. L’investissement engagé dans ce secteur dépassera dans les années à venir la barre des 4 milliards de dirhams. Il s’agit d’un investissement vite rentabilisé puisqu’un touriste golfeur dépense entre 2 et 3 fois plus qu’un touriste loisir. Il génère aussi 2,5 emplois indirects dans l’hôtellerie, la restauration, le transport terrestre et aérien… Le marché du golfe croît 2,5 fois plus vite que le marché touristique global.

- En attendant une refonte du mécanisme de qualification et d’accréditation des établissements de la formation professionnelle privée, l’OFPPT est à la recherche d’une assistance technique pour l’organisation de ces opérations. Un appel d’offres vient d’être lancé et l’attributaire sera connu le 17 mai. Selon les statistiques de l’OFPPT, 417 établissements sont actuellement accrédités. En 2016-2017, 147 ont obtenu ce label sur les 159 proposés, soit un taux de 92% d’accréditations. Ces établissements comptent 50% des effectifs des stagiaires du privé.

*Aujourd’hui le Maroc. :

- Les réalisations de l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) au titre de l’exercice 2017 sur leur trend haussier. L’Agence révèle dans ce sens des augmentations significatives de l’ensemble de ses indicateurs comparé à une année auparavant. On note dans ce sens une hausse de 13% des recettes de l’agence. La superficie immatriculée a enregistré une hausse de 46% au moment où l’établissement des titres fonciers issus de l’immatriculation a progressé de 37%.

- Les Marocains arrivent en tête des étudiants étrangers en France en 2017, selon les chiffres publiés par l’Agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur, l’accueil et la mobilité internationale "Campus France". Ainsi le nombre d’étudiants marocains en France s’élevait à 38.002 dont 43,9% d’étudiantes durant l’année 2016-2017, en hausse de 17% par rapport à la période 2011-2016. Dans ce classement, les Marocains sont suivis des Chinois (28.760).*Le Matin. :

- Le 29e Sommet de la Ligue des États arabes a débuté ce dimanche à Dhahran, à l'est de l'Arabie saoudite, avec la participation de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, qui représente S.M. le Roi Mohammed VI. Ce Sommet, qui a connu la participation de plusieurs Rois, Princes, Chefs d'État et de gouvernement et représentants des États arabes, a traité de plusieurs questions liées notamment à la cause palestinienne et aux derniers développements suite à l'annonce par le Président américain de transférer l'ambassade des États-Unis en Israël à Al-Qods.

- Le Maroc ne compte qu'un petit millier de voitures hybrides, alors même qu’en Europe celles-ci représentent 5% du parc automobile. Même s'ils présentent des avantages indéniables, notamment en termes de consommation, plusieurs barrières freinent encore le passage à ce type de véhicules, à commencer par la barrière psychologique. "Nous sommes dans un marché qui est diésélisé à 96%, avec un consommateur très axé sur le diesel de par la culture marocaine".

*L’Opinion. :

- La société financière internationale (IFC), membre du groupe de la Banque mondiale, s’associe à la Bourse de Casablanca pour développer l’attractivité des entreprises marocaines vis-à-vis des investisseurs, selon un communiqué des deux institutions. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par l’IFC pour soutenir la création d’emplois et la croissance économique au Maroc. IFC conseillera la Bourse de Casablanca dans sa stratégie d’accompagnement des PME dans les domaines de la gouvernance et de la communication financière, précise la même source.

- La Fédération des Industries, métallurgiques et électromécaniques (FIMME) et Arts et Métiers ParisTech, grande école française d’ingénieurs, ont signé un protocole d’accord destiné au développement de la formation dans les domaines métallurgiques, mécaniques et électromécaniques. Ce protocole d’accord met en avant la volonté pour les deux parties de travailler ensemble pour développer conjointement la formation des techniciens et des cadres dans les domaines métallurgiques, mécaniques et électromécaniques.*Libération. :

- La Chambre des représentants a ouvert, vendredi, sa session d'avril au titre de l'année législative 2017-2018. S’exprimant à cette occasion, le président de la Chambre, Habib El Malki a souligné que cette session se tient dans un contexte national particulier marqué par la grande mobilisation nationale autour de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, placée à la tête de l'agenda national et du programme d’action de cette institution législative. 

- Selon les derniers chiffres publiés par le HCP, la croissance économique nationale devrait légèrement s’accélérer au deuxième trimestre 2018. La valeur ajoutée hors agriculture profiterait d’une amélioration de la conjoncture extérieure, aussi bien dans les économies émergentes qu'avancées. Dans sa note de conjoncture rendue publique récemment, le HCP a indiqué que la demande mondiale adressée au Maroc s'améliorerait de 5,1%. *Rissalat Al Oumma. :

- La Chambre des Représentants a adopté vendredi le projet de loi N°67.17 portant abrogation des dispositions du Dahir portant loi n°1.75.73 du 12 avril 1976 relatif à l'organisation générale des Forces auxiliaires et du Dahir portant loi n°1.72.533 du 4 avril 1973 relatif au statut particulier de ce corps. Ce Dahir constitue un nouveau cadre juridique, en vertu duquel seront réorganisés les Forces auxiliaires et leur statut particulier, outre la modernisation de leur cadre de travail et l'amélioration de leurs capacités professionnelles et ce, en exécution des Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, a souligné le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, qui a présenté le projet.

*Al Alam. :

- Une étude réalisée par l’ONG britannique "Family optimise", spécialiste des enquêtes sur la famille et la vie conjugale, a relevé que le taux de célibat parmi les femmes en âge d’être mariées aurait progressé de 4,6%, portant le nombre de femmes célibataires à 8 millions au Maroc. L’âge du mariage s’établit actuellement à 28 ans chez les filles et 27 ans chez les hommes. En matière de célibat, le Maroc occupe une place avancée parmi d’autres pays arabes, après le Liban et l’Irak où le taux de célibat s'élève à 85% et la Tunisie (81%). 

*Bayane Al Yaoum. :

- La réussite de l'action de la commission des pétitions, mise en place en 2017, est tributaire du renforcement des compétences de la société civile et de la généralisation de la culture de participation citoyenne, a souligné le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. L'année 2018 sera décisive sur cette question puisqu'il sera procédé à la pratique effective après l'adoption des décrets et des lois et la mise en place d'un système institutionnel, a-t-il dit lors de la 2ème réunion de la commission des pétitions, notant que cette rencontre serait dédiée aux étapes nécessaires à la réussite de cette transition démocratique.

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

- Le Maroc déplore la dégradation de la situation au Moyen-Orient, et notamment l’escalade militaire en Syrie. Le Royaume, qui a toujours respecté le droit international, ne peut que dénoncer de la manière la plus claire, le recours aux armes chimiques, notamment contre des populations civils innocentes, souligne le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans un communiqué, faisant savoir que "les options militaires, y compris les frappes aériennes – aussi justifiées ou proportionnelles soient elles – ne font que compliquer les solutions politiques, aggraver les souffrances des victimes civiles et exacerber leur sentiment à l’égard de l’occident".
*Akhbar Al Yaoum. :

- Adil Bennani, Président de l'Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam), a affirmé que la participation de cinq sociétés de financement participatif à l'édition de cette année, Auto Expo 2018, est de nature à donner de l’élan à ce secteur et à accroitre la productivité entre les différents promoteurs. Mais, le marché des véhicules au Maroc reste limité en termes de ventes, déplore-t-il, précisant que le volume des ventes devait être de l’ordre de 300.000 voitures par an au lieu de 170.000 actuellement.

*Al Massae. :

- Le ministre de l’Intérieur appelle les walis à rationaliser le contrôle du soutien destiné aux associations. Dans une note aux walis et gouverneurs des différentes provinces et préfectures et régions, Abdelouafi Laftit a mis en garde contre des dérapages éventuels dans l’octroi du soutien par les collectivités territoriales aux associations de la société civile, exhortant les responsables territoriaux à veiller au contrôle administratif de ces opérations.

*Al Ahdath Al Maghribia. :

- Le Maroc a mis l’accent sur la nécessité pour l’UNESCO de renforcer sa présence sur le terrain, à travers "un dispositif hors siège performant, redynamisé et mieux outillé". Dans une Déclaration à l’occasion de la 204-ème session du Conseil exécutif de l’UNESCO, qui se tient actuellement à Paris, le Maroc a réitéré son appel à évaluer "l’impact réel des projets et des programmes sur le terrain, au niveau de nos Etats, afin de mettre en évidence les vraies raisons de la non mise en œuvre de certains programmes ainsi que la visibilité de l’Organisation".

Partage RéSEAUX SOCIAUX
Autre articles en relation