×

Inscrivez-vous à notre newsletter


La Banque centrale de Tunisie augmente son taux directeur de 100 points de base

Mercredi 20 Fevrier 2019 - PAR

 

Le conseil d'administration de la Banque centrale de Tunisie (BCT) a décidé de relever, mardi, son taux directeur de 100 points de base, le portant ainsi de 6,75% à 7,75%.

Dans un communiqué publié mardi à Tunis , à l’issue de sa réunion périodique tenue les 16 et 19 février 2019, le conseil d’administration de la BCT a souligné que la décision d'augmenter le taux directeur intervient afin de faire face à « la poursuite des pressions inflationnistes qui représentent un risque pour l'économie et une menace pour le pouvoir d'achat, nécessitant une prise de mesures appropriées pour réduire ses effets négatifs ».

Le Conseil a noté que les mesures prises au niveau de la politique monétaire, depuis 2016, ont contribué à une décélération relative du rythme de l'inflation, au cours du mois de janvier 2019, revenant à 7,1% après avoir atteint 7,3% en moyenne pour l'année 2018.

Néanmoins, le Conseil a exprimé sa forte préoccupation quant aux perspectives des pressions inflationnistes, notamment en ce qui concerne l’inflation sous-jacente.

« Cette dernière devrait poursuivre sa tendance à la hausse au cours de la période à venir, compte tenu des évolutions attendues pour l’ensemble des indicateurs inflationnistes, ce qui nécessite un suivi continu de ses sources et le renforcement des mesures visant à contrecarrer son aggravation », précise le communiqué. 

Le conseil a passé en revue les évolutions récentes de la situation économique, financière et monétaire, en particulier le déroulement des transactions sur le marché monétaire et sur le marché des changes ; ainsi que la situation de la liquidité et l'activité du secteur bancaire.

À cet égard, la BCT a relevé en particulier une poursuite du déficit courant de la balance des paiements extérieurs, qui continue à enregistrer des niveaux record, atteignant ainsi 11,2% du PIB en 2018, contre 10,2% en 2017. « L'évolution positive des recettes touristiques et des transferts des Tunisiens à l’étranger n’a pas pu compenser l'aggravation du déficit de la balance commerciale, qui a affecté négativement les avoirs nets en devises, revenant à 84 jours d’importation en 2018, contre 93 jours une année auparavant », souligne la BCT. Et d’ajouter que dans le cadre du suivi de son activité, le Conseil a examiné un rapport sur les résultats de la gestion des réserves en devise au cours de l’année 2018 et les axes de la stratégie à adopter dans ce domaine en 2019. En ce qui concerne le suivi de l’activité du système bancaire, le Conseil a noté que tout en restant à un niveau assez élevé, le volume des besoins en liquidité des banques a enregistré une certaine stabilité grâce aux mesures prises à cet effet et a recommandé de les renforcer davantage. 

Le Conseil a, dans le même cadre, appelé toutes les parties concernées à redoubler d’efforts afin de contenir le déficit commercial et ses répercussionssur la balance des paiements courants, d’une part, et sur le niveau des avoirs nets en devise et le marché des changes domestique, d‘autre part. 

Le Conseil a ensuite passé en revue le projet des états financiers de la Banque Centrale de Tunisie au 31 décembre 2018 et a décidé de les transmettre aux commissaires aux comptes. Il a également examiné les recommandations du Comité permanent d’audit et le rapport du contrôle général de la Banque.

Avec TAP.

Tunisie
Partage RéSEAUX SOCIAUX